INTERDICTION DE L'HUILE CHINOISE - Le Rasiaat de Touba applaudit son interdiction, mais garde un œil sur les frontières


En interdisant l'importation de l'huile de Chine, en plus d'avoir mis fin aux exonérations jadis accordées aux exportateurs, '' l'État du Sénégal a doublement manifesté sa volonté de soutenir l'huilier Sénégalais jusque-là assailli par une concurrence déloyale. '' C'est le Rasiaat ou Regroupement des Acteurs du Secteur Industrie Agro-Alimentaire de Touba qui exprime ainsi son satisfecit à ce niveau. La structure qui s'est prononcée sur la question ce mardi, tient à féliciter le gouvernement non sans souhaiter que des mesures drastiques soient prises au niveau des frontières pour ne pas fragiliser lesdites mesures.

Interpellé sur leur récente grogne concernant les lenteurs notées dans l'application du protocole signé le 13 mars dernier au ministère chargé du commerce, Ousmane Diakhaté parle d'évolution significative. ''  Les opérateurs s’arrachent les graines d’arachide en souffrance. Maintenant le monde paysan et les opérateurs  sont rassurés. Les artisans de Touba ont la possibilité d’accéder aux financements et de vendre leur huile sur le marché par l’intermédiaire des industriels qui vont prendre en charge le raffinage et le conditionnement de l’huile brute d’arachide''. Le Secrétaire Général du Rasiaat de mentionner en outre,'' qu'avec ce protocole, le problème de la commercialisation des graines d’arachide est résolu au Sénégal puisqu'il rend faisable la transformation et assure la consommation de l’huile d’arachide par les Sénégalais. ''



Notre interlocuteur de signaler avec assurance que la transformation est réalisable à Touba grâce à l'existence de 73 unités pouvant triturer jusqu'à 1200 tonnes d'arachide au quotidien. D'ailleurs, précise-t-il, des commandes de divers matériels sont passées à l'étranger pour augmenter leur capacité de production. Le Rasiaat qui se réjouit de l'engagement du ministre Alioune Sarr ( attendu à Touba)  et de son homologue du Budget Birima Mangara, estime que la politique menée par rapport à l'huile d'arachide permettra aux paysans de vite écouler leurs récoltes arachidières. '' Le Rasiaat présidé par Sokhna Mame Khary Mbacké, est prêt pour relever le défi de la rigueur et de la compétence afin de mettre fin au calvaire des paysans et inciter les sénégalais à investir dans l’agriculture '', conclut Ousmane Diakhaté.
Mercredi 18 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
QUI EST EN CRISE !

QUI EST EN CRISE ! - 17/07/2018