Escroquerie portant sur 225 millions : Le parquet opposé à la libération du sous-officier des Douanes, Nguirane Ndiaye.

Les plaignants attendaient avec beaucoup d'inquiétude la position du procureur, redoutant qu'il se prononce en faveur d’une liberté provisoire du sous-officier des Douanes, Nguirane Ndiaye, accusé d'avoir utilisé diverses formes d'escroquerie pour gruger des commerçants de 225 millions Fcfa. Au finish, le parquet a annoncé aujourd'hui qu'il s'opposait à la demande de remise en liberté du soldat de l’économie, en service au Fret de l’Aibd. Le parquet justifie sa décision par « la gravité des faits ».


Si l’on en croit le représentant du ministère public, il faut veiller à conserver les preuves qui pourraient empêcher la manifestation de la vérité. Le parquet souhaite que le douanier soit retenu dans les liens de la détention pour la manifestation de la vérité.

Il a été mis en cause pour escroquerie, faux et usage de faux en écritures privées, exercice illégal de commerce  et association de malfaiteurs, avant d'être placé en détention provisoire en février dernier. 

Il est retourné en prison ce jeudi, après le renvoi de son procès, en présence des plaignants que sont Djily Csb (Abdou Khadre Ndongo à l’état civil), Aly Dieng, Mohamed El Hafedh Eljouri, Serigne Mbacké Sylla et Khady Diouf.

L’épouse du douanier, Ndèye Fatou Kane, sous contrôle judiciaire, et un agent de Samsung devront aussi patienter jusqu’au 12 novembre prochain, pour être jugés devant le tribunal correctionnel de Dakar. Le procureur a requis leur maintien sous contrôle judiciaire

La partie civile dit apprécier le fait que le parquet ait fait « une analyse au cas par cas des responsabilités », tout en « reconnaissant la gravité des faits ».
Jeudi 24 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :