Enseignement franco islamique : Ouverture de l'École Coranique des filles "Zeynab Thierno Sow" de Lobaly


Le Dr Mamadou Oumar Dia, le Maire Alassane Thiam et les descendants de la Marraine " Dieynaba Thierno Sow" à savoir le Pr Oumar Kane médecin-anesthésiste, ainsi que Mmes Oumou Dia et Maïmouna Dia ingénieures entre autres personnalités présentes, ont inauguré samedi, l’école coranique moderne « des filles Zeynab Thieno Sow de Lobaly », construit et entièrement équipé par le Dr Mamadou Oumar Dia.
En présence des autorités municipales, coutumières et religieuses et de plusieurs autres autorités administratives, le Maire Alassane Thiam a saisi cette occasion pour se réjouir, de la réalisation de ce joyau.
" DIEYNABA THIERNO SOW" est fille de Ségou ( Mali ), mais sa famille est originaire de Hawre ( dans le Matam ) , son père qui était Marabout et combattant dans l'armée de El Hadj Oumar Tall fut massacré, ainsi que tous les autres membres de sa famille lors de la prise de Ségou par les colons français. Elle a survécu avec deux de ses sœurs et put retrouver le village  d'origine de sa famille au Fouta. Elle a été épousée par le Ardo Bacar qu'elle a réussi à convertir à l'Islam.
L’autorité municipale a également félicité le Dr Mamadou Oumar Dia qui n’a pas hésité à financer ce projet de grande envergure. 
Après avoir rappelé que l’éducation et la formation constituent le socle du développement, le maire a mis en exergue le rôle prépondérant que la sainte famille de la marraine "DIEYNABA THIERNO SOW" a toujours joué dans l’éducation religieuse, l’expansion et le rayonnement de l’Islam dans le Fouta, au Sénégal, en Afrique et dans le monde. 
Abondant dans le même sens, le Dr Dia a insisté longuement sur l’importance de cette école coranique moderne. De l’avis du docteur,  il est plus facile d’inscrire les jeunes filles dans cet institut islamique, qui dispense des cours en français, que de chercher des bourses pour les envoyer poursuivre leurs études islamiques dans les autres collectivités territoriales du pays ou même de l’étranger, «ce sera une façon de valoriser davantage cette école coranique, mais également de  contribuer efficacement à la promotion de l’éducation religieuse dans la commune de Bokiladji ». 
Dans son allocution, le Dr Mamadou Oumar a fait état de la faiblesse de l'apprentissage du Coran par les filles dans cette contrée du Fouta. Aussi a t-il  souligné que le succès de cette daraa moderne lui a inspiré d'autres phases à savoir : la création d'une école moderne où les filles talibés seront fortement encouragées à fréquenter, pour poursuivre des études supérieures.

 Par ailleurs, d'autres filières professionnelles destinées à une insertion rapide des filles-talibés de cette partie du Fouta seront également proposées, à savoir la transformation et le conditionnement des céréales, la couture, la fabrication de savon.

Au cours de cette cérémonie empreinte de solennité, les notables de ce village  ont remercié tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué efficacement à l’organisation de cette cérémonie inaugurale, rappelant qu’en construisant cette école coranique moderne, le Dr Mamadou Oumar Dia  l’a fait pour toute la communauté islamique du  monde particulièrement en faveur des populations du Lowre.
Par ailleurs, il fait noter que les braves habitants de cette localité du Fouta participent depuis bientôt deux décennies à l'équipement et à la dotation en médicaments du poste de Santé de Lobaly, qui polarise beaucoup de villages environnants y compris des villages Mauritaniens. Ils ont aussi remercié le Dr Dia qui a  facilité l'accès aux études universitaires à des bacheliers de Lobaly par l'octroi de bourses d'études. 
Mardi 11 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :