Économie Sociale et Microfinance : « mon département fera de l'année 2021 celle des défis à relever » (Zahra Iyane Thiam)


Le ministre de la Microfinance et de l'économie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam, a présidé ce samedi dans la région de Fatick,  un panel sur « la micro finance et l’Économie solidaire en milieu rural : la politique du Gouvernement en la matière ». C'est dans la commune de Ngayokhème, fief de Magnick Ndiaye, que Zahra Iyane Thiam a tenu une série de partages et d'échanges avec les femmes rurales de ladite localité pour marquer la quatrième semaine de la célébration de l'économie sociale et solidaire.
Elle a saisi l'occasion pour saluer les efforts de l’U-IMCEC qui, depuis le début de sa collaboration avec la Commune en 2019, a injecté un financement de 111 875 000 FCFA, au profit de 780 femmes regroupées au sein de 52 structures et évoluant dans des secteurs d’activité comme l’embouche bovine et ovine, le stockage de produits et l’horticulture.
Poursuivant son allocution, Zahra Iyane Thiam rappelle que « la micro finance et l’économie solidaire disposent d’un environnement favorable, avec de réelles opportunités en milieu rural ». Pour ainsi bénéficier de ces opportunités, elle invite « les acteurs de l’économie sociale et solidaire de ladite localité à s’organiser pour mieux circonscrire leurs demandes de crédit aux niveaux des opérateurs qui y interviennent ».
Répondant aux sollicitations, la ministre Zahra Iyane Thiam soutient : « un projet de loi d’orientation sur l’économie sociale et solidaire a été élaboré afin de produire un effet réparateur pour tous les acteurs et sous-secteurs d’activité qui se sentaient exclus du marché en leur permettant de mieux s’intégrer aux dispositifs économiques ».
Une façon pour le ministre de la Microfinance de dire que « l’État du Sénégal dispose d’une stratégie pour accompagner les acteurs de la Micro finance et de l’Économie sociale et solidaire évoluant en milieu rural. C'est pourquoi mon département fera de l'année 2021, celle des défis à relever en mettant les acteurs de l'Économie Sociale et de  Microfinance au cœur des interactions économiques ».
Le maire de la commune de Ngayokhème, Mbagnick Ndiaye, quant à lui, a centré son discours sur le développement de la Femme rurale avant d'inviter les concernés à financer les jeunes de sa commune dans le maraîchage entre autres.
Dimanche 29 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :