Covid-19 : La réalité des tests selon le Pr Amadou Alpha Sall, directeur de l'IPD.


Plusieurs questions ont été posées depuis le début de la pandémie dans le domaine des tests et dans le domaine, notamment de la gratuité.

Le directeur de l'Institut Pasteur a levé l'équivoque à l'occasion de son passage au JDD où il s'est prononcé sur la question de ces tests.

Selon l'expert en santé publique,  il  y a plus de 120.000 tests qui ont été realisés et évidemment," l'essentiel de ces tests a été gratuit" non seulement parce que le gouvernement l'a demandé, soutenu,mais également parce que l'Institut a été appuyé en fonds.
Par ailleurs, l'Institut Pasteur de Dakar a une capacité de 2000 tests par jour même si elle n'est toujours pas atteinte car les tests sont de nos jours entre 800 et 1000 par jour.

Ce fait est simplement dû, selon le virologue, "au renforcement d'autres laboratoires qui deviennent utiles au testing".

La capacité des tests dépend en grande partie de la commande. Ainsi, l'institut pasteur de Dakar intervient dans les tests selon la demande et s'y adapte bien car pouvant couvrir cette demande qui dépasse maintenant les 500 tests par exemple qui étaient faits au début.

Le Dr Sall, dira même qu'entre le mois de mars et de juin, "le nombre de tests a été multiplié par 20. Il a été donc possible de faire 1800 tests et de donner les résultats dans les 24h".

Le plus important selon le virologue, c'est de pouvoir décentraliser et détecter tôt les gens pour éviter des complications.

Le test aujourd'hui se fait une fois que la personne présente des symptômes tels que la toux, la fatigue etc...

Le directeur de l'IPD fera remarquer également, en ce qui concerne la faisabilité de tests massifs, le choix avait été fait de tester les cas contacts, suspects. Mais ce qui a été noté jusqu'au mois de juin,"c'est que les tests étaient assez importants avec un taux de positivité relativement faible.

Pour les coûts, les tests restent gratuits. Toutefois, les tests de diagnostic rapide, "l'objectif est de faire le nécessaire pour que ça coûte moins d'un dollar, c'est à dire, le prix des intrants", rappelle Pr Amadou Alpha  Sall.

Pour ce qui est des 40.000 fr que les voyageurs devront payer, le virologue ne tardera pas à donner les éclairages : d'abord quand on regarde le coût du test dans la sous-région, le Sénégal fait partie des moins chers.

Il notera également que ce test est un service car les gens qui ont besoin de voyager, ont besoin de faire un test mais également, vont le faire à un prix raisonnable qui permettra également aux laboratoires de se procurer tout ce qui va avec ces tests.
Dimanche 30 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :