Coups et blessures volontaires : le vigile du chanteur Waly Seck condamné pour avoir agressé un passant qui rôdait autour de la maison des faramareen


Âgé de 39 ans, le vigile de l'artiste Waly Seck, Saliou Diallo alias Baye Zall, a été attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail (ITT) de 10 jours et destruction de biens appartenant à autrui. Il risque de passer la fête de la Tamkharite sous les verrous si le juge suit le procureur qui a requis 15 jours d'emprisonnement ferme. 


Les faits remontent au courant du mois de Ramadan dernier où le plaignant Mayoro Guèye s'était rendu au quartier Ouest-Foire pour remettre une commission à une habitante du quartier. Ignorant l’adresse exacte de cette dernière, il s'est présenté devant la maison de la famille Seck en essayant de joindre l'intéresse par téléphone. C’est  sur ces entrefaites qu’un des vigiles du nom de Saliou Diallo, est venu le sommer de dégager. Et le sieur Mayoro Guèye partira attendre devant la maison d'en face, espérant joindre la dame. Mais voilà que le vigile revient à la charge et le somme de quitter les lieux. Revulsé par son attitude, le sieur Guèye lui fera savoir qu'il ne bougera pas d'un mètre. S'ensuivra de vives empoignades au cours desquelles le vigile usera d'une matraque électrique pour neutraliser son protagoniste. 

Interrogé à son tour, le prévenu a complètement nié les faits, soutenant devant la barre des flagrants délit de Dakar qu'il ne s'agissait que d’une banale bagarre réfutant au passage tout recours à une matraque électrique. Des allégations différentes des faits relatés dans le procès-verbal qui renseigne clairement que lors d'une perquisition dans la maison des faramaren, les enquêteurs ont trouvé une matraque fonctionnelle appartenant au mis en cause. 

Vu la constance des faits, le représentant du ministère public l'a déclaré coupable avant de requérir une peine d'emprisonnement de 15 jours ferme. Les avocats de la défense ont tous plaidé pour une application bienveillante de la loi. Finalement, l'affaire a été mise en délibéré jusqu'au 13 août prochain...
Mercredi 11 Août 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :