Coronavirus : Les praticiens de la médecine traditionnelle s’impliquent dans la riposte communautaire


C’est l’une des plus grandes pandémies du monde à laquelle nous sommes aujourd'hui, en train d’assister. Le coronavirus s’est rapidement répandu depuis quelques mois dans plusieurs pays, provoquant chez eux la psychose, mais les poussant en même temps à réfléchir sur de possibles solutions mettant fin à ce virus.
Actuellement au Sénégal par exemple, les stratégies préventives sont essentiellement axées sur le respect des gestes barrières, mais également sur la sensibilisation notamment au niveau des communautés pour mieux impliquer et faire appliquer ces mesures aux populations.
Cela n’écartera pas d’autre part, à penser aux solutions thérapeutiques qui peuvent être tenues en considération pour une solution qui pourrait éventuellement rejaillir. La médecine traditionnelle  qui constitue un pan important ne doit pas être négligée surtout, au Sénégal où nous avons une forte fréquentation des populations aux praticiens de la médecine traditionnelle. D’ailleurs l’OMS rapporte que près de 80%  des populations fréquentent la médecine traditionnelle.
C’est ce qu'ont compris Enda Santé et l'Agence nationale de la recherche scientifique appliquée en collaboration avec  le ministère de la santé et de l'action sociale ainsi qu’à la fédération sénégalaise des praticiens de la médecine traditionnelle qui ont bien voulu, à l'occasion de cet atelier organisé ce matin, attirer l'attention des autorités sénégalaises sur ces opportunités que peuvent procurer ces praticiens de la médecine traditionnelle face à cette maladie de la Covid-19.
Cette rencontre sera également une tribune pour ces acteurs de la santé, de souligner l’accès aux ressources ainsi qu’à l’urgence d’instaurer le cadre juridique pour mieux valoriser l'utilité de cette branche de la santé qui peut être la solution à d'éventuelles crises sanitaires comme celle de la Covid-19. 
Jeudi 23 Juillet 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :