Centrafrique : trois casques bleus burundais tués à la veille de l'élection présidentielle


Centrafrique : trois casques bleus burundais tués à la veille de l'élection présidentielle
 Trois Casques bleus burundais ont été tués et deux autres blessés à Dékoa à deux jours de l'élection présidentielle en Centrafrique. Le Secrétaire général de l' ONU a présenté ses plus sincères condoléances aux familles des casques bleus décédés, ainsi qu’au peuple et Gouvernement du Burundi. Il a aussi souhaité un prompt rétablissement aux blessés de ces attaques perpétrées par des éléments non-identifiés visant les forces de défense et de sécurité centrafricaines, et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) à Dékoa, préfecture de Kémo, et à Bakouma, dans la préfecture du Mbomou.
 
Le Secrétaire général, dans une note signée par Stéphane Dujarric, son porte-parole, rappelle que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre. Il exhorte les autorités centrafricaines à enquêter et à traduire rapidement en justice les responsables de telles attaques odieuses. Il a pour finir réaffirmer l’engagement continu des Nations Unies, en étroite collaboration avec les partenaires nationaux, régionaux et internationaux, à soutenir les efforts de consolidation de la paix et de la stabilité en République centrafricaine.
Samedi 26 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :