Bilan 2020/Perspective 2021 : « Il a fallu mettre en œuvre des stratégies pour maintenir la formation dans les CRFPE. Les élèves-maîtres seront bientôt affectés » (Moustapha Diagne, DFC MEN)


L’avènement en milieu d’année scolaire de la pandémie du coronavirus (Covid-19) a eu un impact négatif sur les enseignements-apprentissages en général et sur le fonctionnement des Centres régionaux de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE), en particulier. En effet, le 19 mars 2020, les cours ont été suspendus.  La formation des élèves-maîtres au nombre de 1.975 dont 1.700 pour l’option Français et 275 pour l’option Arabe a été sérieusement impactée.
Selon Moustapha Diagne, le directeur de la Formation et de la Communication du Ministère de l’Education Nationale, « lorsque la pandémie est survenue, il a fallu mettre en œuvre des stratégies pour maintenir les opérations de formation dans les CRFPE. La seule possibilité qui s’est présentée, c’était de le faire à distance … » C’est ainsi que la Note circulaire n°00167/MEN/SG/DFC/ndd du 1er avril 2020 a permis l’élaboration et la mise en œuvre d’un dispositif local de prise en charge à distance de la continuité des enseignements-apprentissages dans les CRFPE. Alors, des initiatives de prise en charge de la formation avec les outils disponibles in situ ont été développées : Google class room, WhatsApp, Zoom, Teams, etc.
« Grace à l’accompagnement de l ‘UNICEF, nous avons pu doter les CRFPE de tablettes, mais également de ressources pour la formation. Nous avons formé les formateurs sur les techniques d’enseignement à distance. Parce que les élèves de maîtres étaient dans les maisons. Nous avons formé tous les directeurs, les directeurs des études », dira M. Diagne. Grâce à cela, ils ont pu terminer l’année à temps malgré ce contexte très difficile de Covid-19. Ces élèves maîtres ont pu bénéficier d’une formation de qualité qui peut leur permettre de faire face à plusieurs situations, comme les classes multigrades ou doubles flux très fréquentes dans les zones rurales du pays, selon toujours le directeur de la formation et de la communication du MEN. Une occasion pour lui aussi de remercier les partenaires techniques et financiers comme l’Unicef qui a beaucoup participé à la matérialisation de ce projet de résilience face à la Covid-19. Selon Moustapha Diagne, « c’est un partenariat fructueux et nécessaire, parce que nous avons besoin de ressources, qui sont rares maintenant. Cette fois c’était nécessaire pour la mise en œuvre de notre plan de résilience, dans le cadre de la formation…Ils ont eu à faire beaucoup de choses ». Ainsi ces élèves maîtres sont déjà opérationnels et seront bientôt affectés dans les différentes écoles du pays grâce aux dispositifs mis sur pied par le MEN durant cette pandémie, a-t-il annoncé lors d’un entretien accordé à Dakaractu
Jeudi 19 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :