BRADAGE DES TERRES DU DOMAINE PUBLIC MARITIME DE CAYAR : Abdoulaye Sow poursuivi pour usurpation de fonction par Yankhoba Diattara

Le groupe composé de quelques conseillers départementaux de Thiès, lors d’un point de presse, déclare qu’Abdoulaye Sow sera démis de ses fonctions de président de la Commission de l’Aménagement du territoire suite à sa sortie impliquant le Conseil départemental dans le bradage des terres du domaine public maritime de Cayar. Au delà de cette destitution, il risque d’être poursuivi pour « diffamation, faux et usage de faux et usurpation de fonction ».


L'octroi de plus de 200 parcelles au promoteur Cheikh Guèye pour la construction d’un complexe hôtelier suite à un lotissement irrégulier dans le domaine public maritime de Cayar, continue d’alimenter les débats à Thiès. Avant-hier, certains des conseillers départementaux de la coalition ‘’And défar Thiès’’ qui avaient porté le président Idrissa Seck à la tête de cette structure ont font face à la presse pour « apporter des clarifications sur cette affaire qui intéresse l’opinion publique ».
Pour le porte-parole du jour, Makhfou Faye, président de la Commission Finance, avec des documents à la main, « il n’y a aucun acte administratif attestant l’implication du Conseil départemental de Thiès dans ce lotissement même s’il détient la prérogative d’autoriser des lotissements ». Avant d’incriminer le receveur des domaines de Thiès, Babacar Pascal Dione, qui, selon lui, avait envoyé le plan de lotissement de cette zone à la mairie de Cayar, qui s’est réunie et a fait une délibération.
A ses yeux, l’institution est victime de diffamation de la part du sieur Sow qui s’est « substitué » au président afin de donner un avis favorable pour la continuité des constructions. A l’en croire, ce dernier a fabriqué un cachet alors qu’aucune des 22 Commissions n’en dispose. Il aurait utilisé « un cachet pour faire à Chekh Guèye une délibération ». Sur ce, le groupe de conseillers a déjà porté plainte pour faux et usage de faux et usurpation de fonction devant la justice contre Abdoulaye Sow.
Autre point de la rencontre, la pétition que le président de la Commission Aménagement du territoire du Conseil départemental de Thiès, avait initiée et pour laquelle 45 pétitionnaires avaient donné leur accord. Ceux-ci se sont finalement désistés en disant qu’ils ont été abusés et corrompus.
Mardi 20 Mars 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :