ARRESTATIONS TOUS AZIMUTS : La DIC neutralise une mafia qui pompait les bourses des étudiants

L’affaire, pour le moins très sensible, a été gérée dans la plus grande discrétion par les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC). Selon les informations de Libération, 22 personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une enquête consécutive à un vaste détournement des bourses destinées aux étudiants de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).


ARRESTATIONS TOUS AZIMUTS : La DIC neutralise une mafia qui pompait les bourses des étudiants
Libération a révélé que les bourses destinées aux étudiants, étaient détournées par une mafia organisée. Si les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC) n’avaient pas mis fin aux agissements de ces malfaiteurs, le pire serait à craindre et pour cause. Ces derniers « usurpaient » l’identité des étudiants boursiers pour se servir, sans éviter le moindre soupçon.
Ainsi, il est arrivé à plusieurs reprises que des étudiants venus récupérer leurs bourses soient étonnés de se voir dire qu’ils avaient été déjà payés.
En fait, la mafia était composée pour la plupart de gérants de Points Wari et Ecobank qui avaient accès à toutes les données relatives aux bourses universitaires notamment les noms des étudiants boursiers, les montants mais aussi leurs filiations.
On ne sait pas trop comment la DIC, à travers la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité, a été informée de ces pratiques mafieuses. Mais 22 suspects ont été déjà arrêtés dans le cadre de cette enquête qui devrait révéler d’autres surprises.
On ignore pour le moment le montant du préjudice provisoire mais il est sûr que cette association de malfaiteurs a causé beaucoup de dégâts financiers au risque d’attiser le front universitaire si on sait que les étudiants ont vite fait de protester en cas de retard dans le paiement des bourses. Or, dans cette affaire, les bourses étaient purement et simplement... volées.
 
Mardi 3 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :