Visite de Macky Sall à Nouakchott : quel impact sur l’accord gouvernemental pour le partage du pétrole ?


Lors du Conseil présidentiel sur la Politique économique et sociale du Sénégal tenu à Dakar le 4 décembre 2017, le ministre en charge du Pétrole Mansour Elimane Kane avait rassuré son monde, en soulignant : « Le gisement qui est à la frontière avec la Mauritanie sera un cas de succès. Parce qu’on nous a instruits de discuter avec les autorités mauritaniennes pour trouver des éléments de consensus qui seront la base des discussions. C’est un gisement très important aussi bien pour le Sénégal que pour la Mauritanie. Le deuxième plus grand gisement découvert durant ces dix dernières années (le premier c’est en Egypte) ».

Mansour Elimane Kane croit savoir que même si le partage se fait à 50 / 50, le Sénégal et la Mauritanie  vont accéder à l’électrification universelle en 2025.  Ainsi, éclaire-t-il : « On a élaboré un accord gouvernemental pour voir comment travailler ensemble avec les pétroliers dans une coopération de gagnant-gagnant ». A l’en croire, les aspects juridiques ont retardé la signature dudit accord. Car, il fallait recueillir l’approbation de la Banque mondiale et écarter tous les risques.

Avec la visite qu’effectue le président de la République ce jeudi à Nouakchott, va-t-il y avoir des avancées sur ce dossier ? 
Jeudi 8 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :