Tentative d’assassinat: « Celui qui nous a aspergé ce liquide est un élément de la Bip » (Ousmane Sonko).


Aspergé d’un liquide inconnu lors de son déplacement le 16 mars dernier vers le tribunal de Dakar, Ousmane Sonko est revenu à la charge dans une déclaration qu’il a faite dans la soirée du 28 mars. Il accuse la brigade d’intervention polyvalente de la Police.

« Je maintiens, je signe, je persiste et je réitère que j’ai été victime d’une tentative d’assassinat et ce n’était pas la première fois parce que rien que le fait de casser la vitre de ma voiture avec des éclats de vitres qui auraient pu me trancher la gorge ou qui auraient pu se retrouver dans mon œil rien que cela est une tentative flagrante d’assassinat en tout cas de faire très mal. Et je le réitère cette tentative émane exclusivement des forces de police. », a expliqué le président du Pastef - les patriotes. A en croire Ousmane Sonko, il n’a jamais été entendu par le procureur général dans le cadre de cette affaire alors qu’il est la principale victime.

« Celui qui nous a aspergé ce liquide est un élément de la Bip. Je le réitère et si le procureur veut entendre quelqu’un c’est moi qui aurait du être entendu au lieu de faire tout ce cirque-là à convoquer et arrêter des innocents et à les écrouer injustement», a ajouté l’opposant au régime en place. Le leader des patriotes a dans sa sortie médiatique, réitéré son appel à maintenir le plan d’action de l’opposition notamment la coalition Yewwi Askan Wi qui prévoit de tenir une marche pacifique ces 29 et 30 mars. Il a invité tous les citoyens épris de justice à se joindre à la mobilisation.
Mercredi 29 Mars 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :