Tawaaf avorté à la mosquée de Touba / Les membres de la secte parlent d'un simple Ziar, disculpent Serigne Modou Kara et se prosternent devant le khalife Serigne Mountakha Mbacké.


Après la vague d'indignation et de confusion suscitée par l'affaire de la fameuse "Tawaaf" avortée au niveau de la grande mosquée de Touba. La secte, ou du moins le groupe d'individus qui se réclament comme des mourides de confession, ont ouvert leurs portes à dakaractu pour revenir sur ce sombre épisode. Implorant le pardon du guide des mourides et regrettant la tournure déplorable des évènements, dira l'un d'entre eux.

Une semaine après les faits qui avaient été perpétrés dans la ville sainte occasionnant une altercation entre les "hommes en blanc" et les membres de Muqadimatul Khidma qui avaient fait opposition, les mis en cause demandent le pardon de Serigne Modou Kara dont le nom a été injustement associé aux faits. Mieux, ils se sont pliés en quatre pour s'attirer la grâce du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké. 

Car, d'après la voix de leur porte-parole, ils étaient sur les lieux depuis le lundi 15 février, c'est par la suite qu'ils ont décidé d'aller procéder à un "simple" Ziar sous l'impulsion de leur guide (actuellement en détention) et non pas une tentative de Tawaaf (acte d'adoration de Dieu.) Enfin, il rejettera toute appartenance à une secte maçonnique et précisera que leurs tenues blanches ne sont qu'un accoutrement qu'ils ont choisi pour se démarquer. 

Notons que les personnes arrêtées sont toujours en détention. Il s'agit de Habib Diaba, Pape Diouf, Abdullah Sonko, Ibrahima Mbaye, Ibrahima Diakhaté ou de Modou Diakhaté comme l'avait mentionné Dakaractu après les faits... 
Samedi 27 Février 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :