Système d'état civil : "Plusieurs régions du Sénégal ne disposent pas de centre secondaire d'état civil"


L'annonce est du président des maires du Sénégal, Aliou Sall. En effet, le maire de Guédiawaye qui dit s'appuyer sur des données officielles, estime que « seuls 25% des enfants sont déclarés à l'état-civil à la naissance au Sénégal ».

Mais, précise toujours le président de l'AMS, « certains se rattrapent quelques jours ou quelques années après la naissance pour déclarer leurs fils à l'état-civil. Ce qui pose des problèmes notamment aux enfants qui se présentent à leur premier examen, le CFEE ». Pour Aliou Sall, cette situation est accentuée par l'absence d'une couverture universelle en matière d'infrastructures abritant les services l'état-civil dans les collectivités territoriales. 

Ce qui s'avère important aux yeux du député Mamadou Oury Baïllo Diallo, membre de la commission des lois  d'accélérer la modernisation pour assurer la fiabilité du système d'état civil. 

« Il est extrêmement important que le système d'état civil soit sécurisé. Car il y va de la sécurité nationale ».

Mais, le parlementaire d'ajouter que cela doit passer par une très bonne sensibilisation des populations sur la question de l'état-civil.

Ils s'exprimaient lors de la deuxième réunion du comité de pilotage du programme d'appui au renforcement du système d'information de l'état-civil...
Vendredi 20 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :