Scènes incroyables : Israël au chevet des blessés syriens


Loin de la fureur des bombardements dans leur pays, des blessés syriens sont soignés au calme dans un hôpital du nord d’Israël, l’hôpital de Ziv.

Malgré la montée de la tension entre la Syrie et l’Israël, tous les Syriens qui arrivent au service ambulatoire de l’hôpital sont soignés, explique notre interlocuteur de ce jour, Mr Michael Harari, pédiatre à l’hôpital de Ziv.

« Nous sommes à 25 km de la Syrie, 7 km du Liban. La guerre en Syrie est une tragédie, une catastrophe. 17% des blessés sont des enfants, pour 160 blessés enfants, 12 enfants sont amputés. Parfois, on assiste à des cas particuliers sans accompagnement de parents. Il y a de graves blessures et pour ne pas amputer la jambe nous prenons tout notre temps pour le recollage des membres et cela dure. Des rebelles se trouvent parmi les blessés. Quand quelque arrive, on ne lui demande pas de quel côté il se trouve, on voit un blessé et on s’en occupe », dit-il. Nous devons à la vérité de préciser que la plupart des blessés sont des civils, parmi lesquels des rebelles.

« Après avoir fini de soigner, on les laisse retourner en Syrie porteurs de papiers avec des écrits en anglais ou arabe mais pas en hébreu. C’est pour camoufler le fait qu’ils étaient ici. Au début, quand l’armée amenait des blessés c’est elle qui payait, mais par la suite, l’État a commencé à prendre en charge les blessés et le fonctionnement de l’hôpital », a poursuivi notre interlocuteur, non sans avouer qu’il lui arrive de pleurer en voyant des enfants souffrir de la sorte.

Un assistant social rencontré sur les lieux embouche la même trompette : "Ces blessés, qui se comptent par centaines de l’autre côté de la frontière israélo-syrienne, seront acheminés à la frontière depuis des camps de réfugiés puis pris en charge par Israël. Parfois quand ils doivent sortir de l'hûpital, on leur offre des médicaments et ils reprennent la guerre », déclare l’assistant social arabe, Farès, qui s’occupe d’eux de leur admission jusqu’à leur retour en Syrie.

Rencontre avec un blessé syrien

Blessé à 75% à la cuisse, Ahmad est un Syrien qui a été blessé dans une attaque aérienne, il jouait au football avec ses amis et une balle lui est tombé. Il est à l’hôpital depuis un mois et il a 14 ans. Il vit à la frontière israélienne dans un village syrien, en compagnie de sa mère.  Il est en ce moment assisté par une machine qui va reconstituer les membres de sa jambe nettoyé, car c’est carrément atteint et d’ici 6 mois il restera dans cette position (cloué) , en ce moment son seul rêve c’est de remarcher.

“Demandez à sa mère comment ils ont été accueillis. Un seul mot sort de sa bouche  : Alhamdoulilah (gloire à Dieu)", raconte notre reporter sur place... 

 


Mercredi 6 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :