Questekki : Mamadou Lamine Diallo veut la démission d’Ismaïla Madior Fall et la culpabilité de Cheikh Kanté dans la crise financière du Port


Questekki : Mamadou Lamine Diallo veut la démission d’Ismaïla Madior Fall et la culpabilité de Cheikh Kanté dans la crise financière du Port
« Le Ministre chargé de la justice est un homme dangereux comme le parrainage. Il doit démissionner ». C’est la conviction de Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki. Dans sa traditionnelle  question économique de la semaine (la QES TEKKI), il a chargé Ismaïla Madior Fall.
« Macky Sall lui a confié l’ITIE en même temps que le poste de ministre conseiller chargé des questions juridiques en quittant la CNRI de Amadou Makhtar Mbow. Cette situation lui a permis de s’imprégner des dossiers concernant l’avenir des ressources minérales du pays et  sans doute conseiller le DSK du pétrole sur les contrats de partage de production signés par le Président Macky Sall. Il est resté muet sur l’affaire Petro tim. Jouant dans la finesse et la ruse, avec sa théorie des réformes « consolidantes »  qui soutiennent un présidentialisme obscur ». Selon  MLD, avec IMF on peut noter trois formules dont l’objectif est d’asseoir la monarchie  de la dynastie Faye Sall, « l’article 92 de la constitution de mars 2016 modifiée, l’élimination des dispositions transitoires de la constitution votée en 2016  qui  permet au Président Macky Sall de briguer plus de deux  mandats à la tête de la République, et l’introduction du parrainage ».
En outre, comme de si de rien n’était,  « le Professeur réputé de droit  devenu tailleur constitutionnel, spécialiste du bruxal « broukhal »est en train d’installer un régime d’exception où le président, son Conseil constitutionnel et ses députés  vont décider de tout et accaparer la rente minérale » assénera aussi le député de Tekki.
Le Port dira MLD, traverse une crise financière sans précédent. Et selon lui le fautif n’est autre que son ancien DG Cheikh Kanté, qui selon lui « est protégé » alors qu’il faut environ 30 milliards pour renflouer les caisses.
« Si Amadou Ba n’avait pas transféré« comptablement » les 24 milliards de Dubai Port  dans les états financiers et si ce n’était pas une société nationale, le PAD aurait été en faillite. Le responsable est bien l’ancien DG promu ministre dans le gouvernement de Boun Dionne II,  dominé par les transhumants prédateurs anti-démocrates. Le sieur s’est illustré dans l’affaire Necotrans traitant les députés de tous les noms d’oiseaux. J’ai demandé après la faillite de Necotrans une commission d’enquête parlementaire depuis le six décembre 2017. Le groupe BBY refuse de faire avancer  le dossier. Les corps de contrôle sont sans réaction » indiquera Diallo.
Mardi 10 Avril 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :