PROPOS DE MERCREDI : Respects, M. le Président !


PROPOS DE MERCREDI : Respects, M. le Président !
« Là où croît le péril croît aussi ce qui sauve ». A quel auteur rattacher cette formule basique de l’optimisme ? L’astrophysicien canadien Reeves ? Le poète allemand Hölderlin ? On en trouve la trace plus loin encore, dans les livres sacrés, et, notamment, ce verset du Coran répété avec insistance dans la sourate de l’Ouverture.
Mercredi dernier, je me désolais ici des périls guettant nos élections du fait de la faiblesse et de la déloyauté de certains de nos hauts-fonctionnaires, prompts à sacrifier leurs devoirs républicains sur l’autel des conforts personnels.
Aujourd’hui, le geste auguste du juge Dème témoigne que la loyauté et le courage demeurent des vertus salvatrices cultivées et vécues par certains des grands serviteurs de l’Etat.
Il ne s’agit pas ici d’appeler à une démission collective des honnêtes gens. L’union des magistrats a rappelé que beaucoup optent pour une bataille à l’intérieur du système. C’est une question d’appréciation personnelle qu’il convient de laisser aux concernés.
L’essentiel est de constater que l’esprit de résistance à l’oppression qui, seul, peut sauver nos élections et notre pays, est en train de croître. Après d’autres, l’acte symbolique de M. Dème le démontre : notre peuple mérite mieux que ces « sages » qui ont manqué de sagesse au point d’adouber les micmacs du référendum (non réduction du mandat présidentiel) et des législatives (vote sans carte d’électeur). Et qui sont attendus pour barrer les candidats éligibles de l’opposition à la présidentielle de 2019, au nom d’un prétendu « parrainage ». Oui, notre peuple mérite mieux que tous ces juges qui préfèrent écouter la voix du Président plutôt que celle de leur âme et conscience.
Le geste du président Dème peut apparaître comme une preuve de faiblesse devant la toute-puissance des appareils marron. Mais ce n’est pas le cas. Quand David défie Goliath, il ne regarde pas la terrible force des appareils normatifs et répressifs dont dispose ce dernier. Il se regarde lui-même et il voit la force des valeurs qui l’habitent, dont les plus essentielles sont, nous dit le Coran, la détermination et la patience. Outillé de ces armes miraculeuses, il lutte et gagne.
 
 
 
 
28/03/2018
Mamadou Bamba Ndiaye
Ancien député
Secrétaire général du Mps/Selal
 
 
Mercredi 28 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :