PADESS : Ndèye Saly Diop Dieng réceptionne trois infrastructures sociales de base à Cambérène, Pikine Guinaw-Rails Sud et Sanghalkam


Dans le cadre de son programme d'Appui au Développement Économique et Social du Sénégal (PADESS), le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants, Ndèye Saly Diop Dieng, a procédé ce vendredi 12 novembre 2021 à l'inauguration de trois infrastructures sociales de base réalisées dans trois communes de Dakar d'un coût global de 158 650 419 millions de francs Cfa. Il s'agit de la maison de la femme dans la commune de Cambérène, du centre d'éveil communautaire de Pikine Guinaw-Rails Sud et du poste de Santé de Sanghalkam.
 
Ce programme va contribuer à la réduction de la pauvreté par le soutien à l'opérationnalisation des politiques et stratégies nationales de lutte contre la pauvreté visant l'autonomisation socio-économique des groupes défavorisés et le développement économique local durable à travers l'appui aux micro, petites et moyennes entreprises.
 
 
 
Ndèye Saly Diop Dieng souligne que les 47 infrastructures vont être réalisées pour un coût global de plus de 2 milliards dans les trois régions d'intervention que sont Dakar, Sédhiou, Kaolack comprenant 18 postes de santé, 12 écoles communautaires élémentaires, 11 centres de veille communautaires et 06 maisons de la femme.
 
 
 
Elle ajoute : "celle de Dakar en a bénéficié de 13 dont deux pour le département de Dakar, cinq pour le département de Pikine, quatre pour le département de Guédiawaye et deux départements de Rufisque de plus de 600 millions.
Poursuivant son argumentaire, le ministre de la Femme précise qu'en plus de ces équipements s'articule un programme de bourses économiques d'un montant d'un milliard destiné à 8 000 familles vulnérables de la ville de Dakar.
Pour sa part, le ministre Omar Guèye, par ailleurs maire de la commune de Sangalkam, a fait savoir que ce poste de santé est doté d'équipements modernes et adéquats dignes d'un centre de santé. "Ce joyau traduit la vision claire et éclairée du président de la République de faire de la santé et du capital humain, des leviers du PSE, cadre de référence de la politique gouvernementale d'ici à l'horizon 2035", a déclaré le maire de Sangalkam.
Selon le maire de la Commune de Cambérène, Amadou Samb, la maison de la femme réalisée par le PADESS et financée par la coopération Sénégalo-italienne va contribuer au renforcement des femmes de la commune. À la fin de son allocution, il a reçu un chèque de 30 millions de nos francs pour le financement des femmes et des jeunes de sa localité.
Quant à la représentante des femmes de Sanghalkam, Fatoumata Dia, elle se réjouit de la construction du Poste de Santé pour faciliter l'accès aux services de santé pour les enfants et les femmes.
Vendredi 12 Novembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :