Ndèye Saly Diop Dieng : « Les droits des femmes sont au cœur de la législation mais aussi une priorité dans la mise en œuvre des politiques de développement économique et social »


Le ministre de la femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l’Enfance a présidé ce lundi l’ouverture de la 11ème session de formation en Droit international des droits de l’homme.

Ndèye Saly Diop Dieng souligne que l’État est bien conscient des progrès à réaliser. « Nous avons conscience des progrès à réaliser. Notamment des préjugés et du conservatisme qui font le lit de certaines pratiques discriminatoires à éradiquer... »  

Néanmoins, elle souligne que l’État du Sénégal a mis des boucliers contre les malfaiteurs qui privent ces couches vulnérables de certains de leurs droits. « ’Cest au regard de ces cadres juridiques que l’autonomisation de la femme est érigé en objectif prioritaire et transversal. Le président de la République attache une attention particulière à la prise en compte du genre et aux principes d’équité sociale et territoriale. Tous les projets et programmes de développement public adressent dans leur objectif prioritaire, l’amélioration de la condition féminine. Les droits des femmes sont au cœur de la législation mais aussi une priorité dans la mise  en œuvre des politiques de développement économique et social », a fait savoir le ministre.  
Lundi 23 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :