Me Moussa Bocar Thiam sur le Cored : « Est-ce qu’il ne faudrait pas le dissoudre pour en faire une structure beaucoup plus puissante ? »


Interpellé sur les cas d’arrestations répétitifs pour les délits de presse des journalistes dont les derniers sont Pape Ndiaye et Serigne Saliou Guèye qui ont finalement bénéficié d’une liberté provisoire, le ministre de la communication, des télécommunications et de l’Economie numérique, Me Moussa Bocar Thiam, s’est dit outré et croit que les journalistes également, devraient  faire preuve davantage de responsabilité dans l’exercice de leur fonction. Pour le ministre tutelle, rien ne peut justifier le fait pour un journaliste de s’attaquer à la vie intime des gens.
 
« On ne peut pas attaquer la vie privée des magistrats. Ce n’est pas possible, je suis désolé », a-t-il souligné lors de l’édition spéciale de Dakaractu consacrée au décryptage de l’adresse à la nation du Chef de l’État de ce 3 juillet. L’autorité a profité de la tribune pour promettre la tenue prochaine des assises de la presse pour repenser la profession journalistique au Sénégal. Interpellé sur des initiatives concrètes tendant au renforcement du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (Cored) afin d’éviter les arrestations arbitraires des journalistes, Me Moussa Bocar Thiam a plaidé pour une revue profonde du conseil.
« Est-ce qu’il ne faudrait pas dissoudre le Cored pour en faire une structure beaucoup plus puissante parce qu’il doit jouer son rôle pleinement », a-t-il confié en insistant sur son caractère de paternité pour la profession de journaliste. 
Félicitant le président nouvellement réélu du Cored qui rempile pour un second mandat, le ministre l’a tout de même invité à plus de rigueur dans sa tâche. « J’appelle Mamadou Thior et son équipe de faire preuve de fermeté surtout dans un contexte électoral », a soutenu le ministre de la communication, des télécommunications et de l’économie numérique, Me Moussa Bocar Thiam.
Mardi 4 Juillet 2023




Dans la même rubrique :