Marche silencieuse : Le collectif 480 accuse l'État d'être le principal responsable de la situation de l'émigration irrégulière.


À la mémoire de toutes les victimes de l'émigration irrégulière au large des côtes de l'Océan Atlantique, le collectif 480 Doyna a initié une marche silencieuse pour marquer sa solidarité aux familles des victimes.

Cette marche qui a démarré à la place de l'Obélisque pour se terminer au rond-point de la RTS, a servi de tribune aux initiateurs pour dénoncer le mutisme du gouvernement sénégalais sur la question,  mais également d'appeler le président Macky Sall à commanditer une enquête pour le recensement global des victimes de ce fléau. "Nous constatons que l'État n'a même pas pensé à un deuil national. C'est pourquoi nous appelons les autorités à faire un recensement de toutes les victimes de l'émigration clandestine", à dénoncé Saliou Ndiaye membre de  Y En À Marre.

Par ailleurs, Ababacar Kane du mouvement Doyna, appelle le gouvernement sénégalais à revoir les accords de pêche signés tout récemment entre le Sénégal et l'Union Européenne. "Nous appelons l'État du Sénégal à revoir les accords de pêche pour permettre aux pêcheurs Sénégalais de bénéficier de ressources halieutiques du pays", invite l'activiste qui estime toujours que "l'État du Sénégal est le vecteur principal de l'émigration clandestine. Car on n'a entendu nulle part les autorités condamner l'immigration clandestine".

Dans cette même optique, l'ancien parlementaire Cheikh Oumar Sy qui a effectué le déplacement pour assister à cette marche silencieuse, invite le président Macky Sall à sortir de son mutisme et à proposer aux jeunes des programmes et politiques qui pourront résoudre ce fléau...
Samedi 21 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :