Maodo Malick Mbaye, Président du Mouvement citoyen Geum sa bopp (BBY) : " L'heure de la décrispation politique a vraiment sonné "


Maodo Malick Mbaye, Président du Mouvement citoyen Geum sa bopp (BBY) : " L'heure de la décrispation politique a vraiment sonné "
 
1) Vos sentiments et impressions sur les législatives.

J'ai d'abord un motif de satisfaction pour le respect du calendrier électoral qui n'était pas évident au départ . A ce sujet  Dieu merci toutes les appréhensions des uns et des autres ont été dissipées . Le scrutin s'est tenu  le 30 juillet . C'est l'occasion de féliciter l'administration qui a été sur la brèche depuis très longtemps avec une ardeur et une célérité remarquables .   Indiscutablement il ya eu des couacs et des contre-temps mais à l'arrivée , les Sénégalais ont élu leurs députés. Et le conseil constitutionnel a validé les résultats crédibles . Cela dit la physionomie du scrutin et  les recommandations des observateurs étrangers nous incitent à réfléchir sur les modalités d'une meilleure pratique électorale; et , sur les concertations entre acteurs politiques dans le but de rendre notre démocratie plus performante et plus consensuelle. Pour notre coalition Benno bokk yaakaar il va sans dire que nous devons redoubler d'efforts et reconquérir des segments de la population  dans la perspective de la présidentielle de 2019 . C'est le lieu de rendre hommage au Président Macky Sall qui nous a stimulé , nous a épaulés moralement et nous a insufflé le courage décisif pour notre victoire . Quant au Premier ministre Boun Abdallah Dione tête de liste de notre coalition il  a été l'artisan du succès sur le terrain avec beaucoup d'humilité mais  d'efficacité. 


2) Votre appel au dialogue politique. 


Après les  passions et les contradictions democratiques qui sont l'expression de la vitalité de notre système politique il urge d'inaugurer l'ére de la concertation et le temps de la decrispation car en politique rien de durable ne peut se faire en dehors du consensus . Il s'y ajoute que nous sénégalais nous avons une longue  tradition et un lourd  héritage de dialogue politique qui renvoient  au Président Senghor . Dans cette  optique le Président Macky Sall a institué la Journée du Dialogue National le 28 Mai . Une démarche magnifiée de détente politique magnifiée en Afrique que nous avons l'obligation de pérenniser pour le rayonnement international du Sénégal . On insistera jamais assez sur les vertus du dialogue politique qui , en démocratie, distribue les rôles entre l'opposition , la majorité et la société civile.  Autant d'acteurs qui doivent être habités par le même désir d'asseoir la Paix dans notre patrie commune . 


3)  Libération de  Khalifa Sall

Écoutez , ne mélangeons pas le ressorts du jeu et les piliers de l'état de droit sans lequel aucune vie commune n'est viable et aucune gestion de deniers publics n'est possible . Par conséquent je n'ai aucune fixation sur le dossier Khalifa sall qui est pendant devant la justice . Toutefois l'apaisement et la decrispation n'ont pas de prix   .


L'observateur
Samedi 19 Août 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :