Liberté de manifestation : Amnesty International pose le débat sur la situation en milieu universitaire.


« La liberté de manifestation en milieu universitaire » est le thème qui a été débattu, ce 31 mars, à l’occasion de la journée ‘’portes ouvertes’’ du groupe Amnesty international de l’Université Cheikh Anta Diop.

La rencontre qui s’est tenue à l’esplanade du temple du savoir a permis de poser le débat lié à cette question fondamentale pour davantage sensibiliser les étudiants sur le cadre juridique qui encadre la liberté de manifestation au sein du temple du savoir.

Des points essentiels liés aux franchises universitaires mais également l’intervention légitime en cas de trouble, ont été au centre des discussions pour en relever les principes, les modalités et les limites. 

Le professeur en droit public à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’Ucad, Ndiogou Sarr, le juge au tribunal de grande instance de Dakar, le président Aboubacar Sadikh Sarr et le commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle à la retraite, Abdou Kitane, ont accompagné les apprenants à travers le panel qu’ils ont animés pour une meilleure compréhension du thème choisi.

Amnesty international entend toutefois décentraliser ses actions dans ce sens et compte d’ailleurs sillonner les universités du Sénégal pour contribuer à mieux sensibiliser les étudiants sur les droits humains.
Jeudi 31 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :