LE MAIRE DE TOUBA - 'Je ne touche à aucun centime de la municipalité...ni en salaire ni en carburant '


Le Conseil municipal de Touba, composé de 100 personnes, vient de  retrouver, suite à la décision de l'actuel Khalife Général des Mourides, la plénitude de ses attributs. L'ensemble des prérogatives qui lui avaient été '' retirées '' et confiées à des personnalités mourides diverses lui ont été rendues, selon le maire qui a convoqué la réunion pour donner l'information à ses collaborateurs.

'' Nous n'avions plus de prérogatives dans plusieurs secteurs. C'est le cas de la terre, des marchés...qui étaient entre les mains d'autres personnes. Aujourd'hui que beaucoup de prérogatives sont revenues entre nos mains,  nous allons désormais prendre nos responsabilités et répondre aux attentes des populations autant que faire se pourra '', dira substantiellement Serigne Abdou Lahad Kâ. Il érigera en priorité les questions de sécurité, de l'éducation, de la santé...

 Dans cette perspective, 22 commissions seront mises en place dans les quinze jours qui suivent cette réunion. Abdou Lahad Kâ compte aussi apporter des changements dans la gestion des marchés. Il s'engage aussi à faire payer taxes et patentes aux centres commerciaux et stations d'essence qui n'ont jamais, dit-il, honoré leurs obligations face à la municipalité. La délocalisation du marché de l'arachide à Gare Bou Ndao s'impose aussi comme une urgence.

Dans sa gestion décriée par quelques conseillers, Abdou Lahad Kâ apportera quelques précisions. '' Je ne cherche pas à faire fortune personnellement à partir de la mairie. Je n'utilise ni les véhicules, ni le carburant de la collectivité. Je paie mon chauffeur sur fonds propres et  je ne touche pas le salaire du maire ... Les audits qui se sont succédé ont prouvé que ma gestion est exempte de reproches.  Je ne suis pas là à la quête de pouvoirs. Je suis ici sur ndigël et je travaille pour Serigne Touba. Beaucoup d'entre vous agissent selon les mêmes principes que moi. ''

La rencontre a été fortement marquée par la présence de Serigne Mame Mor Mbacké Bassirou qui a accusé la municipalité de faire perdre à Touba une pléthore de projets par incompétence et laxisme. Des accusations balayées d'un revers de main par Serigne Sidi Mbacké Abdou Aziz.
Mercredi 21 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :