L'audio explosif qui a conduit à l'arrestation des partisans d'Idy à Touba : "On brûle la station Total de Ndam, celle du Rond-Point puis on saccage les agences Senelec et les boutiques Orange"

L'objectivité de Seydi Gassama est encore mise à rude épreuve. Le directeur exécutif d'Amnesty a "dénoncé l'arrestation arbitraire" de partisans d'Idrissa Seck. Mais est-il au courant du contenu de l'audio explosif de 3,1 minutes qui a conduit à l'arrestation à Touba de quatre partisans de la coalition Idy2019, dont Djiby Diakhaté et Khadim Fall ?


L'audio explosif qui a conduit à l'arrestation des partisans d'Idy à Touba : "On brûle la station Total de Ndam, celle du Rond-Point puis on saccage les agences Senelec et les boutiques Orange"
La semaine dernière, quatre partisans d'Idrissa Seck avaient été interpellés à Touba par la Division des investigations criminelles (Dic) avant leur conduite à Dakar où ils sont interrogés depuis lors sous le régime de la garde à vue, au siège de la police judiciaire sis à la Rue Carde. La presse a informé que ces derniers auraient été arrêtés suite à une "manifestation" à Touba. 
En vérité, l'affaire est plus grave et pour cause.
Selon les informations de Libération, c'est un audio de 3,1 minutes, au contenu explosif, qui est au centre de l'enquête.
Et les policiers ont dû déployer de gros moyens pour neutraliser les mis en cause présumés avant que le...pire ne se produise. En effet, dans cette note vocale, obtenu par nos soins, ces partisans d'Idrissa Seck détaillent comment...brûler le pays après la publication des résultats provisoires.
En langue wolof, Khadim Fall affirme à l'endroit des membres du groupe WhatsApp : "Il ne faut pas rester sur place pour dire qu'il faut brûler le pays. Il faut qu'on frappe ensemble. Il n'y a qu'un seul moyen de brûler le pays et que celui qui ne nous suit pas ne vienne pas après faire des commentaires. Goor day ame fitt. C'est facile de brûler une station d'essence. Tu vides l'essence de ta voiture et tu mets ça dans une bouteille. Quand tu passes devant une station, tu mets le feu et tu jettes la bouteille. À tous les coups, ça explose. Il faut qu'on brûle les stations Total avant de saccager les magasins Auchan, les boutiques Orange et les agences de la Senelec". 
Le sinistre individu continue de dérouler son message de feu : "N'attaquons pas le Palais. Il ne faut pas gâter ce que nous allons reconstruire. Attaquons seulement ce qui appartient aux Français. Voilà, nous à Touba, nous commencerons par brûler la station Total de Ndam puis celle qui est au niveau du Rond Point. Nous attaquons en premier la station de Ndam, le temps que les pompiers arrivent nous fonçons sur celle du Rond Point. Ensuite, nous attaquons l'agence de la Sonatel. Nos camarades de Dakar prendront le relai en brûlant les stations Total. Si on fait ça, Macky Sall saura que le pays ne lui appartient pas. Les Français aussi sauront que nous ne sommes pas leur propriété. Ils sont derrière Macky Sall pour protéger leurs intérêts. Donc ne touchons pas à nos biens mais à leurs intérêts". 
Comment ne peut condamner ces propos séditieux, haineux et irresponsables? Dans tous les cas, les quatre mis en cause sont mal barrés puisqu'ils sont visés pour incitation à l'insurrection entre autres...
Mardi 5 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :