Kaolack : Les élèves se radicalisent dans la rue


Kaolack : Les élèves se radicalisent dans la rue
Le mouvement d'humeur des enseignants suscite la radicalisation de leurs potaches notamment ceux de kaolack qui ne cessent d'investir les rues pour crier leur ras-le-bol. En l'espace de 03 jours, au moins 04 établissements scolaires ont enregistré des remous à travers des grèves suivies de marches. 

Ce matin, les élèves du lycée de Kahone ont refusé catégoriquement de rejoindre les classes en improvisant une marche pacifique en vue de dénoncer les perturbations qui sont notées dans le système éducatif. " Les grèves cycliques nous empêchent de suivre normalement nos cours. Vraiment, on ignore complètement la façon dont les accords ont été signés entre les syndicats d'enseignants et l'Etat, c'est pourquoi, on n'acceptera pas de payer les pots cassés. Ils veulent nous sacrifier mais cela ne passera pas ", a lancé l'un des porte-parole des grévistes.
Hier, ce sont les potaches du nouveau lycée de Kaolack qui ont pris le relais en délogeant leurs camarades du lycée Ibrahima Diouf. Pour leur part, " le constat est que les grèves ont trop duré et si cela persiste, l'année risque d'être blanche au détriment de l'ensemble des apprenants".
Avant hier, c'était au tour des élèves du lycée Valdiodio Ndiaye de Kaolack de battre le macadam au sein de leur école. Hormis les grèves à répétition, ces derniers fustigent en même temps l'attitude de leurs professeurs qui disent-ils renforcent les élèves des séries scientifiques en laissant en rade les littéraires. " On ne peut pas faire cours à cause de leurs grèves, et en plus cela ils font dans la discrimination. En marge de leur mouvement d'humeur, nos professeurs organisent des cours de rattrapage pour les scientifiques  au détriment des littéraires. On trouve que c'est une pratique qui est injuste et va l'encontre des principes de la démocratie", ont-ils dénoncé.

À noter que les frondeurs ont tous demandé la suspension de la grève et invité les deux parties à trouver un consensus dans les meilleurs délais...
Mercredi 21 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :