Ivre : Chérif Aïdara poignarde son meilleur ami avec un tesson de verre


Pourtant bons amis, Chérif Babacar Aïdara dit Papis et Amadou, tous deux disciples de Bacchus, en sont venus aux mains. Attablés à un bar ils ont eu un différend qui a poussé Chérif Babacar Aïdara à entailler le bras gauche de son ami, lui jetant par là même une chaise au visage.

Conduit à l’hôpital, Amadou Sow s’est retrouvé avec un certificat médical d’une incapacité temporaire de travail de 28 jours. Il a ainsi porté plainte pour coups et blessures volontaires à l’encontre de son ami Chérif Babacar Aïdara.

Interrogé par les agents enquêteurs, ce dernier a reconnu les faits.
Aujourd’hui, devant le juge des flagrants délits de Dakar, l’inculpé a essayé de nier.  « J’avoue que l’ai blessé à la main, mais je ne me suis battu avec lui à aucun moment. »

La victime a indiqué que c’est parce qu’il a rappelé au mis en cause que c’était grâce à lui qu’il avait rencontré sa femme qu’il l’a battu.

Me Abdoulaye Tall, avocat de la partie civile, pour le préjudice subi par son client, a réclamé 5 millions Ffca  parce que ce dernier, selon lui, éprouve des difficultés pour user de son bras.

Le représentant du ministère public estimant que les faits sont constants, a requis une application stricte de la loi.

Me Khalil Sèye de la défense a lui laissé entendre que les faits sont troublants. En effet, il a souligné qu’il n’y a pas de factures d’ordonnances produites dans le dossier, et a donc souhaité ramener les intérêts civils à de justes proportions.
N’empêche, le tribunal a condamné Chérif Babacar Aïdara à 6 mois de prison assortis du sursis avec la somme de 1 million qu’il doit payer à Amadou Sow pour dommages et intérêts.dommages et intérêts.
Jeudi 18 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :