Incidents d'audience : Passe d'armes entre avocats au procès Khalifa Sall


Incidents d'audience : Passe d'armes entre avocats au procès Khalifa Sall
 Jouant de leur indéniable capacité à rendre attrayantes, chacun dans son registre, les plus obscures discussions juridiques, Mes Baboucar Cissé et El Hadji Diouf ont livré mercredi un avant-goût du choc auquel pourrait donner lieu le procès Khalifa Sall. Les deux conseils ont plaidé l'un après l'autre, échangeant au passage amabilités et coups de griffes. Puis, sans que l'assistance ait un seul instant eu l'occasion de s'ennuyer, comme lorsque "l'avocat du peuple" reprochait à l'Agent judiciaire et aux avocats de l'État d'être des "usurpateurs, des maquisards, qui sont entrés en clandestinité dans le procès".
"Vous avez comploté pour avoir la tête de quelqu'un", estime Me El Hadji Diouf, faisant allusion à la partie civile. 
Cinglant, Me Baboucar Cissé lui rétorque que "lui au moins, n'a pas fait le concours du barreau 4 fois", avant de lancer : "Nous avons fait l'université ensemble. Nous au moins, nous ne faisons pas partie des étudiants qui couraient derrière les profs pour avoir des notes", se rappelle Me Cissé. 
Me El Hadji Diouf, à qui on faisait allusion, a voulu rétorquer, mais en a été dissuadé par ses confrères du même bord... 
Mercredi 24 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :