ILS ONT ACCOMPAGNÉ CHEIKH BÉTHIO À BAKHIYA - Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre... Les Ndongo Tarbiyah... Les populations des Santhiannes et quelques Thiantacônes visiblement anéantis


Symbolique ! Cheikh Béthio pour un dernier tour d'honneur chez son marabout Serigne Saliou Mbacké, l'homme  qui a fait de lui ce qu'il est devenu aujourd'hui ;  ''un CHEIKH '' et une figure historique du mouridisme. 
Le guide spirituel des Thiantacônes a été, pour l'occasion, fortement accompagné par des gens qui ont voulu lui rendre un ultime et vibrant hommage. 

Le guide spirituel des Thiantacônes a en effet été introduit dans la grande concession de l'ancien Khalife général des Mourides. Il y aura passé plus d'un quart d'heure sous une effervescente clameur spécialement ponctuée par les chants religieux des ''Ndongo Tarbiyah.''  Les ''Ndongo Tarbiyah'', ce sont ces bouts de bois de Dieu qui, tout-petits, se bousculaient devant la porte du véhicule du Cheikh lorsque celui-ci venait leur rendre visite dans les daaras de Khelcom, Goot, Lagane, Ndocka, Djibingël... Leur bienfaiteur avait l'habitude de débarquer avec des repas à base de viande aussi variés que copieux. Par groupes, ces talibés, presque tous devenus des pères de famille, ont tenu à accompagner celui qu'ils appelaient '' Cheikh-bi '' et lui dire '' merci '' pour tout ce qu'il a fait pour eux. À côté de ces derniers, l'on pouvait, par ailleurs, remarquer l'imposante présence des populations venues des quartiers périphériques, communément ''Santhiannes'' . Elles aussi ont senti l'obligation d'accompagner Cheikh Béthio jusque devant sa dernière demeure. Interpellées, certaines d'entre elles diront se rappeler de ses gestes de solidarité envers elles lors des grands magals de Touba. Des cuisines étaient, en effet, installés jusque dans leurs quartiers pour leur permettre de vivre pleinement le 18 Safar et d'avoir droit à de bons repas.

Dans la délégation, on  pouvait aussi facilement identifier quelques membres de la famille du Saint homme dont principalement Serigne Mourtadha Mbacké Ibn Serigne Saliou Mbacké. Serigne Cheikh Ndigël aura aussi attiré les attentions par sa présence. Il entretenait avec le regretté disparu d'excellentes relations.

Après avoir  permis à Cheikh Béthio de  '' visiter pour une dernière fois '' la demeure de son guide spirituel, le cortège s'est ébranlé pour rallier, à quelques lieues de là,  la façade Est de la grande mosquée où, devant l'ancien cimetière, se tiennent généralement les prières mortuaires. Plusieurs chefs religieux auront ici choisis d'être présents. Nous citerons Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, son frère Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadre, par ailleurs Imam chargé de diriger la prière mortuaire, Serigne Galass Kaltom etc...

Après la prière mortuaire, le cortège composé d'une file impressionnante de véhicules, a contourné les cimetières pour faire cap sur Bakhiya où attendait une foule immense. 
Paradoxalement, ce sont les Thiantacônes qui n'auront pas massivement effectué le déplacement. Beaucoup d'entre eux s'étaient déjà massés à Médinatoul Salam et à l'aéroport International Blaise Diagne espérant poser, pour une dernière fois, un œil sur le Cheikh. Nos sources font état de Thiantacônes qui ont choisi de boycotter l'inhumation, sous prétexte d'être en désaccord avec la décision de l'enterrer à Touba. C'est bien tardivement qu'ils vont se rendre à l'évidence et accepter le ndigël du Khalife des Mourides...


 
Samedi 11 Mai 2019
Dakaractu




1.Posté par NDAR NDAR le 11/05/2019 08:47
Haute trahison des hommes de confiance a l'endroit de leur guide BETHIO. La plus grosse déception de BETHIO VIENT DE SES TALIBÉS QUI ONT TRAHI SA MÉMOIRE EN L'ENTERRANT A TOUBA ET NON A MADINATOUL SALAM SELON SES DERNIÈRES RECOMMANDATIONS. PITIÉ.



Dans la même rubrique :