IDRISSA SECK EN PAYS MOURIDE - Vers une campagne de charme qui passera par les religieux !


Dresser une bonne entente avec les chefs religieux en milieu Mouride... Voilà à quoi s'attelle Idrissa Seck depuis jeudi. À peine ses pieds posés dans la cité, l'ancien Premier ministre a été se recueillir dans la grande mosquée de Touba avant de rencontrer dans la nuit du jeudi l'actuel Khalife Général des Mourides. C'est après qu'il s'est rendu à Guédé où il a rencontré le Khalife de Serigne Mbacké Bousso. Il a aussi rendu visite  au Dahira Hizbut-Tarquiyah après avoir eu quelques entrevues avec quelques Chefs religieux.

Ce dimanche, le patron du parti Rewmi s'est rendu à Darou Moukhty. Et c'est en présence de Serigne Bassirou Abdou Khoudoss Mbacké que Serigne Modou Kara Abdou Khoudoss l'a reçu après un accueil populaire dans la cité de Boroom Darou. Après les salutations d'usage, Idrissa Seck est revenu sur sa foi en Serigne Touba, son périple à Dékheulé où il a découvert les mausolées de Serigne Mame Mor Anta Saly et de Lat Dior. Il reviendra sur les bienfaits que Dieu a accordés à Serigne Touba, non sans préciser une chose : ''  Ce qui paie dans l'attachement avec Serigne Touba, c'est ce qui est incrusté dans le cœur et que nul ne sait appréhender sauf le concerné.  "

Dans sa réponse, Serigne Modou Kara Mbacké a martelé son engagement à accompagner son hôte dont il n'ignore rien de ses ambitions. '' Tu es passé devant beaucoup de portes. Tu es venu te confier à moi. Je sais apprécier à sa juste valeur le cachet particulier de ton geste. Tu ne regretteras pas d'avoir choisi de venir me voir. ''

S'adressant à l'assistance composée de Mbacké-Mbacké, de conseillers municipaux de Darou, de responsables politiques et de simples talibés, le Khalife de Serigne Abdou Khoudoss ajoutera : ''Je lui donnerai des présents importants. Parmi ces présents, il y aura un exemplaire du livre Saint du Coran et bien d'autres choses. Je préfère ne pas en dire davantage. '' L'on se rappele qu'en 2012, il avait remis au Président Macky Sall, alors challenger de Wade, un exemplaire du Coran, un drapeau avant de lui prédire son élection à l'occasion de la présidentielle. "
Dimanche 11 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :