Hommes politique en prison : « Nous sollicitons la grâce exceptionnelle à l’occasion du Magal » (SOS Paix)


Membre de la synergie des organisations de la société civile pour la paix (SOS paix), Moundiaye Cissé de l’ONG 3D s’est exprimé à nouveau sur la question politique de l’heure entachée par des arrestations tous azimuts à quelques mois de la présidentielle de février 2024. 


Cette nouvelle plateforme appelle les acteurs concernés : l’État, l’opposition et les militants à la retenue. C’est pourquoi, il demande au président de la République, à l’occasion du Magal de Touba, « de faire une grâce exceptionnelle pour la libération des détenus qui n’ont pas fait des délits criminels, ceux qui ont été emprisonnés pour des délits d’opinion et ceux qui ont été arrêtés parce qu’ils ont participé à une manifestation », lance-t-il. 


Cependant, il fait savoir que « nous ne sommes pas dans des considérations de détenus politiques ou pas. Par contre ce que nous disons, il y a des détenus d’opinion, il y a aussi des hommes qui ont commis des actes délictuels qu’on considère comme des politiciens en détention. Mais un acteur politique est justiciable comme tout citoyen. » « Aussi que ceux qui ne sont pas encore jugés bénéficient de la liberté provisoire », conclura le sieur Cissé. 
Jeudi 31 Août 2023




Dans la même rubrique :