Environnement : Plus de 50 ans après, le Sénégal classe officiellement neuf (09) nouvelles forêts.


Le gouvernement du Sénégal vient de procéder au classement par décret de neuf (09) nouvelles forêts. Il s’agit des forêts de Saré-Lally, Médina Salam Dinga, Boumoune-Samaye, Saré-Bandé établie dans la région de Kolda. Fété Kodioly et Ndiot dans la région de Matam, Dialocoto et Sanding Counda dans la région de Tambacounda et Badimbour dans la région de Sédhiou. 

Ainsi, le nombre de forêts classées au Sénégal passe de 168 à 177. L’annonce a été faite par le ministre de l’environnement et du développement durable, Abdou Karim Sall, ce lundi 1 mars lors d’un point de presse.

Ces nouvelles forêts classées d’une superficie globale de 84 726 hectares, contribueront à investir la dégradation des terres et à lutter contre le changement climatique, selon Abdou Karim Sall. Qui rappelle que le classement de la biodiversité n’avait plus été engagé au Sénégal depuis la fin des années 60. « Le Sénégal disposait de 168 forêts classées dont les cinq avaient été classées après les indépendances. Une manière de dire que la décision que le chef de l’État a prise est une décision historique. C’est la raison pour laquelle l’impact sera extrêmement significatif. Les 84 726 hectares de forêts viendront renforcer le taux de classement et être ainsi soustraite des pressions entropiques », explique le ministre en charge de l’environnement et du développement durable.
 
Ce dernier a, par la même occasion, invité la société civile ainsi que toutes les organisations communautaires de base et les acteurs de la communication à s’investir pour la bonne appropriation des orientations du chef de l’État. Et de rappeler que « son département ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre correcte et diligente de ces mesures ainsi que le suivi évaluation de tous les instruments mis en œuvre par le chef de l’État en vue de promouvoir le développement durable et inclusif du Sénégal.  »
Lundi 1 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :