Emploi des jeunes / Formation professionnelle : « C’est quelque chose qu’il faut faire et nous y travaillons » (Abdoul A. SY, DG/SGO )


La mine de Sabodala emploie 1.360 personnes avec 74 expatriés, 366 sont recrutés dans le département de Saraya, 252 dans les régions de Kédougou et de Tambacounda et 670 pour le reste du Sénégal. Cependant, il faut noter que la majeure partie des jeunes surtout des régions de Kédougou et de Tambacounda, manquent parfois d’une formation qualifiante qui peuvent leur permettre de prétendre à des emplois plus rémunérateurs. Il faut donc nécessairement régler ce problème à travers la création de centre de formation professionnelle, en plus du lycée technique de Kédougou.
En tout cas, c’est à cela que s’est engagée la Sabodala Gold Operations qui, déjà  à travers des bourses d’études offertes aux filles en série scientifique, vise à créer des profils de futurs employés cadres de l’entreprise. À cela s’ajoute, l’arrivée d’autres compagnies minières et les efforts conjugués en partenariat avec l’Etat, devront aboutir à la création de ce centre. C’est du moins «  quelque chose qu’il faut faire et nous y travaillons », nous a confié Abdoul Aziz SY, le DG de SGO... 
Vendredi 20 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :