Education : L'Amicale des enseignants des « classes passerelles » demandent d'intégrer le secteur formel.


Pour réduire le taux d'alphabétisation et permettre aux enfants de retrouver le chemin des classes, l'État du Sénégal en partenariat avec l'UNICEF avait initié un programme dénommé : "les classes passerelles".

Une initiative qui consistait à prendre en charge pendant une année, des enfants ayant abandonné les classes pour ensuite les insérer dans le système éducatif formel. Cependant, les enseignants n'ont pas encore vu le fruit de ces efforts. 

En effet, ceux qui étaient recrutés durant 4 ans sur la base d'un concours, n'ont pas encore vu le bout du tunnel. 5000 enfants ont été enrôlés dans le cadre de ce projet. Mais une question se pose maintenant : quel est le sort de ces enseignants qui ont laissé leurs études universitaires pour participer à ce projet? 

C'est ce que ces enseignants qui veulent intégrer le secteur formel pour mettre en pratique leur savoir-faire qui est d'enseigner comme cela leur avait été promis.

Ils demandent, à travers un point de presse tenu ce matin, aux autorités et en premier lieu au chef de l'État, d' être sensibles à leur cause. Pour le moment, la plupart d'entre eux sont à Dakar et comptent mener le combat jusqu'à obtenir gain de cause.
Lundi 23 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :