Economie : Birane Yaya Wane crache ses vérités au président Macky Sall


Les autorités sénégalaises jubilent en brandissant des chiffres pour montrer que la croissance économique du pays a connu un bond positif. Du côté du secteur privé, par contre, les opérateurs économiques et les chefs d’entreprise sénégalaises sont très loin de se réjouir des résultats glanés par nos gouvernants. Et cela est clairement apparu dans cet entretien accordé à Dakaractu, ce mardi 3 octobre 2018, par Birane Yaya Wane, Président du Conseil national des dirigeants d’entreprise du Sénégal (Cndes).
 
" Aujourd’hui, une émergence ne peut pas se créer sans un secteur privé fort sur tous les plans. Aujourd’hui, même sur le plan administratif avec certaines lenteurs, il y a des goulots d’étranglement à enlever sur nos parcours de concrétisation de projet. Mais là, on n’arrive pas à avoir le président pour lui expliquer souvent certains problèmes et qu’en retour il sanctionne. Actuellement, il est de notoriété publique que le président ne sanctionne pas. C’est pourquoi, tous les hauts fonctionnaires font ce qu’ils veulent. Mais cela, c’est du n’importe quoi. (...) Qu’est ce que le Sénégal gagne à confier ses grands projets aux entreprises étrangères ? On n’y gagne absolument rien. Parce que ces chefs d’entreprises étrangères ne sont pas plus intelligents que nous. ''
 
Actuellement, poursuit-il, ‘’ça a l’air, quand même, d’être du sabotage. Et à force de tirer et de tirer encore, à un moment donné, il faut savoir s’arrêter, parce que je me dis que le président Macky Sall n’a pas envie aujourd’hui de regarder de plus près ce qui se passe au niveau du secteur privé dans son cadre institutionnel et qui doit l’accompagner vers l’émergence dans ce pays. Mais, ce qui est sûr et certain, c'est qu'il il y a un retour de bâton auquel il faudrait s’attendre par rapport à ses réalisations qui se font attendre et qui ne verront jamais le jour ", prédit-il.
Mercredi 3 Octobre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :