Discrimination, népotisme, gérontocratie au ministère de la culture : les animateurs culturels haussent le ton et dénoncent leur frustration.


Les sortants de l’école des arts en animation culturelle fustigent le comportement à leur endroit du ministère de la culture. Ils estiment que ce dernier les a laissés en rade depuis l’obtention de leurs diplômes, ce qui les a mis en chômage technique.

Selon eux, des postes qui leur sont dévolus sont attribués à d'autres personnes non qualifiées. En effet, à leur place, le ministre a préféré engager sa « clientèle politique » et ses « parents », ou même parfois, voulant faire bonne figure, enrôle quelques-uns parmi eux dans des contrats contraignants, laissant le reste  dans le désespoir.

Exprimant dans un post sur Twitter, toute leur amertume, Dakaractu a pu joindre par téléphone Jean Paul Ndiaye, auteur du post, pour recueillir toutes leurs doléances et récriminations... 
Vendredi 18 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :