Diamniadio / MULHP : Lancement des travaux du comité technique chargé de la révision des codes de l'urbanisme et de la construction.


En compagnie de son collègue chargé des Finances et du Budget, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique, Abdoulaye Seydou Sow a présidé  l’atelier de lancement des travaux du comité technique chargé de la révision des codes de l'urbanisme et de la construction, ce mardi 23 mars 2021 à la sphère ministérielle de Diamniadio. Cette cérémonie constitue un moment fort de partage, de consultation, de conseils où sont représentés le gouvernement, les collectivités territoriales, ainsi que toutes les autres parties prenantes. 

Selon le ministre, « les derniers Codes de l'urbanisme et de la construction respectivement adoptés en 2008 et en 2009, se révèlent aujourd'hui, avec l'usure du temps, désuets et méritent d'être révisés.  La révision de ces deux corps de règles intrinsèquement liées, au-delà de l'usure du temps, se justifie par les bouleversements engendrés par l'urbanisation galopante et les mutations socioéconomiques, technologiques et climatiques que connaît notre pays. Aussi, repenser notre droit en matière de planification, d'aménagement et de construction devient-il un impératif de sécurité juridique. Il s'agira dès lors, d'adapter les dispositions législatives et réglementaires en matière d'urbanisme et de construction aux réalités et besoins actuels et futurs pour une urbanisation maitrisée et une meilleure organisation de la construction des bâtiments dans notre pays. »

Concernant le code de l’urbanisme, monsieur Abdoulaye Seydou Sow a assuré que cette réforme permettra de combler le vide juridique qui caractérise certaines notions et méthodes urbanistiques en cours, de prendre en compte le projet 100. 000 logements pour une meilleure mise en œuvre de la politique de l’habitat social. Selon toujours lui, des réponses adéquates doivent être apportées aux défis importants sur la réduction des délais de procédure, l'élargissement des voies de communication, les normes de vitrage, les aménagements paysagers, les installations de gaz et d'électricité, l’urbanisme commercial, les pôles urbains et les taxes et redevances sur les pièces administratives. S’agissant du code de la construction, le ministre d’ajouter qu’il est nécessaire de prendre en charge les impératifs de sécurité, de qualité et de pérennité des bâtiments, de mieux organiser le secteur et ses acteurs en veillant à une répartition cohérente des rôles et des responsabilités, d'articuler les règles de construction aux dispositions communautaires et internationales, de prendre en compte les droits des personnes à mobilité réduite et d’intégrer les avancées de l'Acte III de la décentralisation.
 
À cet effet, le ministre de l’urbanisme du logement et de l'hygiène publique, monsieur Abdoulaye Seydou Sow a saisi l’occasion pour lancer un appel à toutes les parties prenantes pour leur contribution attendue dans la révision desdits codes.

Présent à cet atelier de lancement des travaux du comité technique chargé de la révision des codes de l'urbanisme et de la construction, le ministre des finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a saisi l’occasion pour remercier son collègue de l’urbanisme, mais aussi revenir sur sa présence à cette cérémonie qui au-delà de la solidarité gouvernementale, traduit sa volonté d'accompagner la politique du chef de l’État Macky Sall. 

Selon lui, « la gestion du foncier implique entre autres acteurs, les services de l’urbanisme, du cadastre, des domaines mais aussi ceux des collectivités territoriales. C'est pourquoi toute mise en œuvre d'une politique foncière requiert nécessairement une approche holistique. Votre démarche permettra très certainement d’éviter les conséquences des erreurs du passé dans le secteur de l’urbanisme, de l'habitat et de la construction. » Le ministre d’ajouter qu' « aucune politique de gestion de la terre n'a de chance de réussir, si elle ne s'adosse pas à une véritable stratégie de planification urbaine qui décline une rationalisation de l’occupation du sol en zone urbaine viable avec des locations biens définies. » Selon toujours Abdoulaye Daouda Diallo, ce projet de révision des codes de l'urbanisme et de la construction vient à son heure surtout dans ce contexte d’exécution du projet de 100.000 logements. Ainsi, il donne son engagement à accompagner ce projet. 
Mercredi 24 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :