DP World : chassé de Djibouti, l’opérateur portuaire se renforce au Congo et à Bargny


DP World : chassé de Djibouti, l’opérateur portuaire se renforce au Congo et à Bargny
Le port de Djibouti, qui concentre 80 % du Pib du pays, n’est plus contrôlé par DP World depuis février 2018. En clair, le terminal de Doraleh, très convoité par les Chinois, a été repris par le gouvernement djiboutien. Pour les raisons de cette rupture, il se dit que le contrat signé en 2006 comporte plusieurs clauses, comme celle excluant la construction d’un nouveau port à côté de Doraleh, qui ne servent pas les intérêts de cet Etat africain.

Depuis lors, le géant dubaïote a engagé une procédure devant la cour d'arbitrage international de Londres.

Pendant ce temps, DP Word se renforce en République démocratique du Congo où il a finalisé un contrat portant sur une concession de 30 ans pour le port en eaux profondes de Banana, avec la possibilité d'une prolongation de 20 ans. La valeur des investissements de la première phase du projet s'élève à 350 millions de dollars, si on en croit le communiqué de DP World.

En outre, le Forum Investir en Afrique, co-organisé par la Banque chinoise de développement et la Banque mondiale du 25 au 27 septembre à Dakar, a servi de tribune à Ahmed Bin Sulayem, le président de Dubaï Ports World (DPW), pour annoncer que la société émiratie va investir la bagatelle de 30 millions de dollars dans le Port du Futur de Ndayane. Cette révélation avait été faite au lendemain d’une rencontre, qui eut lieu le 25 septembre passé, entre Bin Suleyman et Macky Sall, le 25 septembre dernier.
Mercredi 28 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :