Condamnation de Khalifa Sall : les regrets de l’Association internationale des maires francophones


Condamnation de Khalifa Sall : les regrets de l’Association internationale des maires francophones
Suite au verdict du 30 mars dernier, les membres du Bureau de l’AIMF (listés ci-dessous) réitèrent au Secrétaire Général de l’Association Khalifa Ababacar Sall leur soutien le plus total, leur haute considération et leur reconnaissance pour ses inestimables contributions à la promotion de la bonne gouvernance, de la décentralisation et du développement local au Sénégal, en Afrique et surtout dans le monde francophone.

L’AIMF regrette la condamnation à 5 ans de prison prononcée à l’encontre de M. le Député-Maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, Secrétaire général de l’Association.

Elle prend acte du jugement rendu par la chambre correctionnelle spéciale du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Dakar le 30 mars dernier ayant décidé la relaxe pour les délits d’association de malfaiteurs, de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux, et note qu’aucune preuve d’enrichissement personnel n’a été retenue ni la commission d’un acte de gestion administrative et financière dans un but d’intérêt personnel.

L’AIMF lui réitère son soutien le plus total, sa haute considération et sa reconnaissance pour ses inestimables contributions à la promotion de la bonne gouvernance, de la décentralisation et du développement local au Sénégal, en Afrique et surtout dans le monde francophone.

Elle souhaite qu’il puisse bénéficier de toutes les garanties prévues par les lois, règlements et textes internationaux dans l’exercice de son droit de recours contre cette décision.

Paris

Abidjan

Kinshasa

Liège

Libreville

Bamako

Bangangté

Bordeaux

Beyrouth

Casablanca

Genève

Lausanne

Luxembourg

Montréal

Nantes

Nouakchott

Ouagadougou

Phnom Penh

Port-Louis

Tunis

Yaoundé

Ziguinchor

 
Lundi 9 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :