Concentration de l’électorat du PUR en milieu tidiane : La courbe ne fléchit pas / L’ombre de Serigne Mansour Sy Djamil plane sur les résultats à Louga


Aux législatives de 2017, les performances du PUR (Parti de l’unité et du rassemblement)  avaient porté la marque de l’obédience confrérique des dirigeants de ce parti en épousant la configuration géographique du Mouvement des Moustarchidines Wal Moustarchidates à travers le territoire national. 
La révélation de ces élection-là  avait obtenu 14 129 voix à Tivaouane, 14 147 voix à Louga, 24 391 voix à Pikine, 15 432 voix à Dakar, 15 040 voix à Rufisque et enregistrait ses plus faibles scores à Diourbel 695 voix, Mbacké 665 voix et Bambey 560 voix.   
Au terme de la présidentielle de 2019, la courbe n’a pas été inversée.

Si le PUR avait eu 153 859 voix à travers les quatorze régions du Sénégal et la Diaspora en 2017, le candidat Issa Sall a engrangé 178 mille 533 voix le 24 février passé, soit 4,07 %.

A Diourbel le pourcentage est passé de 0,87 % en 2017 à 1,27 % en 2019. Ce pourcentage est de, respectivement, à Thiès 7,92 % contre  6,03%, Louga 7,96% contre  10,68 %, Matam : 0,47 %  contre 0,54%, St-Louis 4,40 % contre  4,35% et Dakar  7,61% contre  5,59%.

Comme on l’aura constaté,  dans la région de Thiès qui abrite la capitale de la Tijaniya la coalition a réalisé un  score acceptable.

Les résultats obtenus à Louga pourraient s’expliquer par la popularité de Serigne Mansour Sy Djamil, allié de Issa Sall, dans la région pour des raisons historiques évidentes qui datent du vivant de son père.

Samedi 2 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :