Commerce : le Sénégal mise 1,4 milliards F Cfa pour pénétrer le marché international


Le Sénégal veut  gagner davantage de place sur le marché international. Et pour cela, le pays prévoit de faire de l’exportation de ses produits et services un levier de compétitivité de son économie. C’est dans ce contexte donc que s’inscrit le "projet d'appui à la conformité métrologique des produits et des services pour la facilitation des échanges" présidé ce mardi par Alioune Sarr, ministre du Commerce, du Secteur informel, des Petites et Moyennes Entreprises. En effet, ce projet d’une durée de trois (03) ans, à hauteur de 1,4 milliard de francs cfa, est  cofinancé par le Cadre Intégré Renforcé, le gouvernement du Sénégal et l’Union Européenne. Il vise à améliorer l’accès des produits sénégalais sur le marché international.
 
Selon Alioune Sarr, une meilleure pénétration du marché international reste une préoccupation majeure du Gouvernement. «L’accréditation des laboratoires, la certification des produits et services, l’évaluation de la conformité et de la métrologie qu’ambitionne le projet, constituent une forte priorité pour le gouvernement. Mais également réduire la pauvreté et permettre l’amélioration d’agrégats économiques comme la balance commerciale est fortement attendue».
 
«L’objectif visé est de renforcer l’offre et la capacité d’accès sous régional, régional et mondial à travers des produits et services aux standards internationaux édictés par les recommandations de l’Organisation Internationale de la Métrologie Légale (Oml) et celles de l’Organisation Internationale de la Normalisation (Iso)», souligne le ministre du commerce. Et d’ajouter : « le Sénégal va entamer la phase de durabilité du Cadre Intégré Renforcé (Cir) à partir de 2019, et le département du commerce ne ménagera aucun effort pour un bon déroulement de cette phase. »
 
Annette Semuwamba, directrice Adjointe du Secrétariat Exécutif du Cadre Intégré de Renforcement (Cir), a dans son allocution, souligné l’importance du développement durable, l’implication de son institution dans le projet métrologie et l’importance de ce programme par rapport au développement de l’économie du Sénégal ainsi que de son commerce. Elle a aussi salué le partenariat entre le gouvernement du Sénégal et son institution et espère que ces initiatives qui sont en train d’être prises seront bénéfiques pour l’État et surtout pour les populations Sénégalais.

 
Quant à Clemens Schroeter, représentant de la délégation de l'Union Européenne et par ailleurs vice facilitateur a axé son discours sur l'engagement de l'Union Européenne à soutenir le Sénégal dans le commerce. Mais, aussi de veiller sur l'offre de meilleures qualités des produits sur le marché international...
Mardi 27 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :