CRISE À PASTEF SUISSE / Présenté comme un poulain de Diomaye Faye, le coordonnateur Abib Diop récusé

Nous publions, ci-dessous, in extenso, le communiqué de membres de Pastef-Suisse mécontents de la gestion du coordonnateur Abib Diop. Ils reprochent à ce dernier de violer les statuts du parti en maintenant le statu quo, avec des « points focaux », alors qu’il doit procéder à l’installation de sections.


« Nous devons appliquer, dès à présent, à l'intérieur de nos partis respectifs, la démarche démocratique que nous comptons adopter si demain nous accédions aux commandes du
pays».
 
Cette affirmation du président Ousmane Sonko au cœur du don de soi pour la patrie et de la politique autrement prônée parti Pastef - Les patriotes, semble rester lettre morte pour certains camarades.
Abib Diop, le " Coordonnateur Suisse " du parti Pastef est indéniablement un de ceux-là.
 
En effet, Mr Diop continue de nier les statuts du parti Pastef qui stipulent très clairement au chapitre 2 ci- dessous
 
CHAPITRE 2 : ORGANISATION DU PARTI
SECTION 1 : LES STRUCTURES DE BASE
 
Article 8 : Les structures de base
 
Les structures de base sont :
- la Cellule (niveau quartier (s) et/ou village (s) au Sénégal et ville (s) à l’étranger) ;
 
 - la Section (niveau commune au Sénégal et pays à l’étranger) ;
 
- la Coordination (niveau département au Sénégal et circonscription électorale législative à l’étranger)
 
- le Directoire (niveaux région au Sénégal et continent à l’étranger).
 
Mr Diop préfère nommer des " points focaux " afin de mieux asseoir son pouvoir sur la coordination là où le parti parle de sections.
 
Malgré la mobilisation des patriotes sénégalais de Suisse, réunis dans des panels à travers les 26 cantons que compte le pays depuis plus de deux ans, Mr Diop insiste dans son idée de points focaux en lieu et place des sections.
 
En outre, la section du canton de Neuchâtel avait déjà obtenu gain de cause , auprès des instances du parti dans son différend avec la coordination portant sur sa validité .
En effet par une lettre datée du 1er juillet 2021, le comité de pilotage du parti, reconnaissait l'existence du parti et ordonne à Mr Diop l'application des points suivants :
1. Rappeler aux instances de PASTEF SUISSE l’impératif de conformité à l’organigramme résultant des textes que sont les statuts et le règlement intérieur de PASTEF-LES PATRIOTES
2. Rappeler à la coordination de PASTEF SUISSE la nécessité d’assister les villes dans la procédure d’installation des sections conformément aux textes du parti (article 2 du RI) et de faciliter à tous les militants l’accès aux cartes de membre ;
3. Réglementer l’utilisation de l’application WhatsApp pour organiser les modalités
démocratiques d’intégration et de retrait (avec le respect du principe du contradictoire notamment en ce dernier cas) ;
 
4. Promouvoir la collaboration des militants de PASTEF-LES PATRIOTES compte tenu du caractère limité de leur nombre.
 
5. Sensibiliser les coordinations installées hors du territoire national sur le respect des principes d’organisation et de structuration découlant des statuts et du règlement intérieur de PASTEF-LES PATRIOTES.
 
Les parties peuvent se pourvoir en appel auprès du Président du COPIL pendant un délai d’un mois à compter de la notification de la décision.
 
Fait à Dakar, le Jeudi 01 juillet 2021
L’Administrateur Général
 
Malgré cette décision, Mr Diop Abib , convaincu de l'omnipotence de son mentor Diomaye Faye ( ancien chargé de la Diaspora), continue son entêtement et n'a appliqué aucune des décisions du parti.
 
Après, plusieurs années de tergiversation et d'immobilisme, les patriotes sénégalais de Suisse ont sonné la mobilisation.
Toutes les assemblées de Sénégalais des cantons seront transformées en sections.
 
Les délégués de celles -ci se réuniront prochainement pour élire un bureau provisoire d'une véritable coordination démocratique.
Les signataires .
Sarr Cheikh Ahmed Tidiane ( Neuchâtel ) . Adji Ndao ( Tessin ).
Samedi 26 Novembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :