CHEIKH ABDOU RÉPOND À MACKY : " C'est plutôt à moi de dire merci... J'avais l'aval du Khalife... Je garde le même engagement "


Cheikh Abdou Bali semble avoir été vivement touché par les éclairages précis apportés par le Président Macky Sall sur sa candidature lors des élections législatives en tant que tête de liste départementale de la coalition Benno Bokk Yakaar de Touba-Mbacké. Des éclairages rapportés par Dakaractu et dans lesquels le Chef de l'État précisait que le Chef religieux n'avait jamais été demandeur et qu'il méritait, par conséquent, toute sa gratitude. C'était au cours de sa visite d'état à Taïf lors de laquelle il a présenté ses condoléances suite aux rappels à Dieu successifs de Serigne Aliou Mbacké, Serigne Issakha Mbacké et Serigne Abdou Fatah Mbacké.

Pour Cheikh Abdou Bali, c'est plutôt à lui que devrait revenir la charge de dire merci au Président de la République qui lui a offert de servir le pays. Il commencera d'abord par réitérer son acte d'allégeance vis-à-vis de Serigne Abdourahmane Mbacké, devenu Khalife de Serigne Cheikh Gaïndé Fatma, non sans oublier de revenir sur les relations profondes qui ont toujours lié la famille de Serigne Cheikh Gaïndé Fatma au Chef de l'État. 

'' Vous êtes à Taïf chez vous. Ici et à cette place, vous avez aussi la capacité de recevoir les condoléances comme le fait Serigne Abdourahmane Mbacké au vu des relations profondes que vous avez entretenues avec Serigne Mbacké Sokhna Lô, mais aussi pour la fonction présidentielle que vous occupez aujourd'hui dans ce pays. Par le biais de Serigne Mbacké Sokhna Lô, vous n'avez  pas manqué de nourrir des relations exceptionnelles avec Serigne Saliou Mbacké. '' Parlant du regretté Khalife de Serigne Cheikh Gaïndé Fatma, Cheikh Abdou Bali se fera le devoir de rappeler la complicité qu'il avait avec le Président de la République depuis bien longtemps.

 ''Serigne Abdou Fatah Mbacké était un homme sans pareil et c'est le Sénégal qui a perdu une valeur inégalable à travers sa disparition. Il m'a personnellement fait part de toute l'estime qu'il a vouée au Président Macky. Le 9 juillet, je suis allé le voir. Il a cherché à savoir si je m'investissais déjà dans la campagne, sachant que je venais de perdre coup après coup des personnes qui m'étaient très chères. Il a profité de la visite pour me faire savoir qu'il  a dit au Président Macky Sall  qu'il n'avait à nourrir aucune inquiétude et qu'il allait gagner. Dans notre famille,  nous sommes un et indivisible. Nous ne voulons rien. Tout ce que vous voulez de nous, il suffira de passer par Serigne Abdourahmane Mbacké et ce sera acquis d'avance. ''


'' C'EST MOI ''

Abordant la question des législatives et du choix qui a été porté sur sa personne pour conduire la liste départementale de la coalition Benno Bokk Yakaar, Cheikh Abdou Bali dit ne rien regretter. Tout au contraire, il se sent même honoré.
'' C'est plutôt à moi de dire merci. C'est sur moi que pèse cette charge de vous  dire merci pour m'avoir donné l'opportunité de servir mon pays. Nul ne peut prétendre être intéressé par les préoccupations de sa localité,  de son pays, de ses populations et refuser la main tendue du Président de la République. ''

Cheikh Abdou Bali de revenir sur la genèse de sa candidature. ''Lorsque le  Président m'a fait part de son désir de faire de ma personne la tête de liste de sa coalition au niveau départemental, je lui ai demandé d'en parler au Khalife Général des Mourides. Il lui a fait savoir qu'il s'était déjà entretenu avec Cheikh Abdou Khadre Mbacké. Ce dernier, depuis Paris, m'a confié s'en être déjà ouvert à Serigne Sidi Mokhtar qui a donné son aval et formulé des prières.
Le même aval a été obtenu de  Serigne Ahma Mbacké. C'est ainsi que j'ai pris l'engagement d'accepter sa proposition et de l'accompagner. Aujourd'hui encore, je garde le même engagement. '' Gorr laa !  " Lors des législatives,  nous avons gagné Taïf et nous  savons pourquoi les bureaux ont été saccagés à Darou Khoudoss. ''
Lundi 28 Août 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :