Autonomisation pharmaceutique : Le Sénégal compte récupérer le marché de 150 milliards d'ici 2035.


À l'occasion de la séance de clôture de l'atelier intensif de structuration du plan de relance du secteur pharmaceutique, le ministre en charge du PSE est revenu l'importance de l'autonomisation pharmaceutique du Sénégal. "Le Sénégal dans le cadre du PAP/2A ajusté et accéléré suite à la covid-19, a décidé de se doter d'une feuille de route pour se rendre souverain du point de vue alimentaire, mais aussi du point de vue médical. Et l'une des composantes de la souveraineté du point de vue médical et sanitaire, c'est l'industrie pharmaceutique".

Et pour ce faire, il a annoncé l'élaboration d'une feuille de route engagée par tous les acteurs impliqués et ministère sectoriels. Il projette une autonomisation d'ici 2035. "Le Sénégal importe 90% des médicaments consommés. C'est un marché d'environ 150 milliards. L'objectif de l'État, c'est de permettre à l'industrie pharmaceutique de renaître d'ici 2035, avec 50% de production locale.

Les spécialistes, ministères sectoriels et les partenaires se sont concertés pour définir une feuille de route pour dégager les priorités pour l'atteinte des objectifs d'ici 2035", a-t-il fait savoir. C'est le bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal Émergent qui a initié une série d'ateliers intensifs de structuration du plan de relance du secteur pharmaceutique. Cette troisième est celle qui clôture cette série d'ateliers qui a réuni les pharmaciens et les ministères sectoriels...
Vendredi 22 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :