Amnesty International : Les droits et libertés fondamentaux gravement violés en Mauritanie


Amnesty International : Les droits et libertés fondamentaux gravement violés en Mauritanie
Amnesty International a partagé ce matin avec le public son rapport 2017. Et il en ressort qu'au moins 17 défenseurs des droits humains ont été victimes de torture et d'autres formes de mauvais traitements entre 2014 et 2018 en Mauritanie. Ce même rapport constate encore que depuis 2014, au moins 23 arrestations de membres du Mouvement du 25 février ont été effectuées, souvent contre les mêmes personnes. Par ailleurs, plus de 43 associations œuvrant en faveur de la promotion et de la protection des droits humains, dont plus d'une dizaine d'organisations non gouvernementales internationales, n'ont jamais été autorisées par l'État à exercer leurs activités.
Ce qui démontre que les droits et libertés des citoyens sont gravement violés en Mauritanie. Amnesty International procédait au lancement de ce rapport à Dakar ce matin du Jeudi 22 Mars 2018...
Jeudi 22 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :