Visite des DAC : Le coordonnateur du PRODAC s’oriente vers un modèle abouti dans une gestion inclusive


Après sa prise de fonction à la tête du programme du domaine agricole communautaire (PRODAC) Djimo Souaré n’a pas perdu de temps. Le nouveau patron du PRODAC a fait sa première tournée des Dac pour s’enquérir de visu, de la situation qui prévaut sur le terrain.


L’ancien parlementaire a entamé sa tournée des DAC dans le sud du pays. C’est le DAC de Séfa dans la région de Sédhiou qu'il a visité en primo et après celui de Itato dans la région de Kédougou. Le constat est unanime. Ce qui l'a poussé à dire : « je pense que nous devons aller vers un modèle de Dac abouti », fera-t-il savoir car, « je suis venu dans la région pour connaître les difficultés du Dac de Itato afin de trouver des solutions pour relancer les activités économiques des groupements agricoles de la zone. »


Son ambition, c’est d’impulser un nouveau souffle au Prodac d’une manière générale.
Après le sud, il s’est rapproché du centre pour aller à Sangalkam. Sur place, il dit : « Nous sommes venus pour échanger. Nous sommes venus vous écouter. Nous avons visité le Dac. Nous avons constaté que nos équipes sur place dirigées par Madame Domingo sont en train de se battre nuit et jour, en tout cas, pour faire en sorte que le Dac puisse fonctionner et répondre aux attentes des populations. Nous les félicitons et les encourageons dans ce sens », a-t-il déclaré.


Malgré son appartenance à l’opposition, le coordonnateur du PRODAC a tenu à magnifier le sens de responsabilité patriotique du maire vis-à-vis du programme. « Nous félicitons et saluons l’action de monsieur le maire et de son équipe. Nous avions bien apprécié le niveau de collaboration, de sa bonne disposition à travailler avec nos équipes ici pour faire fonctionner le Dac et répondre encore aux attentes des populations. » 
« Nous avons aussi écouté la population, nous avons rencontré une population engagée. Nous avons vu un projet de 50 ha mis à la disposition de la population, nous avons vu l’action du maire allant dans ce sens » s’est-il réjoui.


À l’étape de Keur Momar Sarr dans la région de Louga, le coordonnateur tient un discours d’espoir. « Dans tout projet, il y a des hauts et des bas. Pour Keur Momar Sarr, beaucoup d’infrastructures y ont été mises en place comme beaucoup de milliards en terme d’investissement. Il y a des difficultés liées à l’accès à l’énergie. On utilise du gaz oil au lieu du courant. Tout ça, ce sont des contraintes et des difficultés. Mais le plus important, c’est qu’il y a un existant », soutient l’ancien parlementaire.


Dans son ensemble, ces visites des Dac sont très bien accueillies par les populations des zones concernées. Certaines d’entre elles fondent beaucoup d’espoir sur les engagements pris par le nouveau coordonnateur du Prodac...
Lundi 5 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :