Visé par deux plaintes pour viol : Tariq Ramadan persona non grata au Qatar


Visé par deux plaintes pour viol : Tariq Ramadan persona non grata au Qatar
Longtemps accusé d’être un idéologue au service du Qatar et des Frères musulmans, Tariq Ramadan, qui est visé par deux plaintes pour viol, est indésirable chez son sponsor, qui serait soucieux de défendre son image de marque.

 « Comme à son habitude, le Qatar ne confirme ni n'infirme l'information. Mais la rupture a été brutale », affirme un chercheur, spécialiste des pays du Golfe, cité par le journal français Le Point. Notre source ajoute que cette information est confirmée par Antonio Amaniera, responsable du site Worldnewsmedias.com, dédié au Qatar : « Selon mes sources à Doha, cela va encore plus loin : Ramadan serait interdit de séjour. On lui a vivement conseillé de ne plus mettre les pieds dans l'émirat afin d'éviter de gros ennuis. »

« C'est un coup dur pour celui qui passait depuis plusieurs années pour le VRP officieux du régime qatari. Non seulement Tariq Ramadan passait une ou deux semaines par mois dans le Golfe, mais sa chaire à Oxford, baptisée « his highness Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani », du nom du père de l'émir actuel, est entièrement financée par le Qatar », ajoute contre confrère.
Lundi 29 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :