Utilisation du concept « genre » dans des documents administratifs : la ministre de la femme et du genre explique et accuse des « politiques encagoulés »


Depuis quelques jours, la question de l'homosexualité a créé beaucoup de controverses sur toute l'étendue du territoire national. Occasionnant même un rassemblement organisé par le Collectif « And Défar Jikko Yi », qui a mobilisé des milliers de participants à la place de la Nation (ex Obélisque), notamment les hommes politiques de l'opposition, avait constaté la rédaction de Dakaractu. 

Certains avaient ainsi soupçonné une promotion de l’homosexualité via l’utilisation du concept genre dans les différents documents administratifs.  La ministre chargée de la question du "Genre", Ndèye Saly Diop Dieng, en tournée dans le Sine-Saloum depuis la semaine dernière, a donc tenu à apporter des éclaircissements sur ce concept, accusant au passage des politiciens encagoulés qui veulent donner un sens péjoratif au terme. 

En visite, auprès des Ndéyou Daara de Sokone, Ndèye Saly Diop d’indiquer qu'il existe au Sénégal, des hommes politiques qui ne se préoccupent que de leur personne pour enfin dérouler leur agenda politique.

Dans une démarche instructive, le ministre de la femme, de la famille, du genre et de la protection des enfants renseigne que le rôle de cette branche de son ministère, en grande partie est de  faire en sorte que ces braves femmes qui représentent plus de la moitié de la population sénégalaise, soient impliquées dans la répartition des richesses du pays, tout comme les hommes de façon juste et équitable, a-t-elle appris avant de poursuivre que « toute personne qui vous gratifie de toute autre appréciation des choses, se soucie tout simplement de sa feuille de route et de ses volontés personnelles »...
Lundi 24 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :