Santé nutritionnelle : « Pour une alimentation saine, il faut une synergie d’actions à la base » (Ismaïla Thiam, Chef sec. Alimentation à G.B)


Opter pour une alimentation de qualité, revient à manger sain. Actuellement, la sécurité alimentaire est menacée et pose problème avec la multiplicité de produits néfastes à la santé.

Il faut donc une alimentation durable et variée. C’est dans cette dynamique que des initiatives d’éradication de la sous-nutrition sont entreprises pour apporter des solutions durables pour une transition nutritionnelle.

C’est ainsi qu’Enda/Santé avec l’université Gaston Berger de Saint Louis et celle d’Exeter, a estimé opportun de définir des stratégies, autour de plusieurs acteurs qui luttent contre la sous-alimentation. Ces échanges seront l’occasion, selon Ndiaga Sall, « d’amener ces différentes entités, qu’elles soient de la société civile, du monde de la recherche, de la formation, de la presse et même des parlementaires, à vulgariser les informations relatives à la déclinaison de pistes aboutissant à des solutions de sortie de  la sous-alimentation et de la malnutrition.

D’ailleurs, d’après Ismaïla Thiam, chef de la section alimentation à l’université Gaston Berger, « Avoir une alimentation saine, supposera l’implication de tous les acteurs à la base pour mieux diagnostiquer le problème de  la sous-alimentation et en sortir pour de bon… » 
Mercredi 29 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :